Baisse annoncée du Livret A au 1er mai

A compter du 1er mai, le taux du livret A est ramené à 1,75 %, son plus bas niveau nominal depuis la création des statistiques de la Banque de France en 1966, contre 2,5 % depuis février 2009.

Selon l'Insee, les prix à la consommation en France ont augmenté de 0,3 % sur un an entre mars 2008 et mars 2009, soit la plus faible hausse annuelle depuis juin 1999. La rémunération du livret A aurait dû être fixée, selon la formule d'ajustement automatique (voir plus bas), à 1 %.

Le gouvernement a cependant décidé d'« amortir » la baisse et de la limiter à 0,75 % , suivant en cela les recommandations de Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, qui soulignait la nécessité de ne pas créer d’inquiétude chez les épargnants. Le sujet est d’autant plus sensible qu’environ 40 millions de Français sont titulaires d'un Livret A.

Christian Noyer ajoutait néanmoins qu’il était impossible de refuser toute baisse du livret A car cela reviendrait à « créer un obstacle artificiel en France à la répercussion de la baisse des taux de la BCE sur le taux des crédits ».

Un placement encore très rémunérateur

Du fait de cet aménagement, le Livret A reste un placement intéressant puisque le taux d’intérêt réel qu’il propose est de 1,45%. Pour un placement parfaitement liquide et non imposé, il s’agit d’un rendement élevé.

Source lesechos.fr|]"/>

Une nouvelle réduction du taux à attendre ?

La prochaine révision interviendra le 1er juillet pour une application le 1er août. Or, il est possible que l'inflation ait continué de ralentir sous l'effet du recul des prix agricoles et énergétiques. Il n'est donc pas alors exclu qu'à cette date le taux du Livret A subisse une nouvelle baisse.

Rappel : les nouvelles règles de fixation du taux du Livret A

En savoir plus

Un arrêté du 27 janvier 2009 a porté les dates de révision possibles du taux de deux à quatre, en ajoutant aux échéances traditionnelles (1er février, 1er août) le 1er mai et le 1er novembre. Pour ces deux nouvelles dates, la révision peut intervenir sur proposition de la Banque de France si celle-ci "estime que la variation de l'inflation ou des marchés monétaires est très importante".

Enfin, une modification du taux ne peut dorénavant excéder 1,50%.

Le mode de calcul du livret A

Le taux d'intérêt du Livret A est l’indice, arrondi au quart de point le plus proche, le plus élevé, entre :

  • l'inflation des douze derniers mesurée par la variation sur les douze derniers mois connus de l’indice INSEE des prix à la consommation de l’ensemble des ménages, augmenté d'un quart de point,
  • la moyenne arithmétique entre, d'une part, l'inflation des douze derniers mois et, d'autre part, la moitié de la somme de la moyenne mensuelle de l'EURIBOR 3 mois + la moyenne mensuelle de l'EONIA (pour le dernier mois connu).

Le taux EONIA est le taux de rémunération des dépôts interbancaires du jour dans la zone euro. L’EURIBOR (EURo InterBank Offered Rate) est le taux interbancaire offert entre banques de meilleures signatures pour la rémunération de dépôts dans la zone Euro. Ici c’est donc le taux à 3 mois qui est pris en compte.

Les nouvelles règles d’ouverture du Livret A

En savoir plus

Pour mémoire, la Caisse d'Epargne, La Banque Postale et le Crédit Mutuel ont perdu le 1er janvier dernier leur monopole historique de distribution. Toutes les banques sont désormais autorisées à proposer des produits Livret A.

Comme il est interdit de détenir plus d'un Livret A, la réglementation encadre les conditions de transfert des opérateurs historiques vers les nouveaux établissements.

Il s’agit à la fois d’alléger les formalités de transfert (qui sont à la charge de la banque destinataire), et de réglementer les délais de traitement (limités à 15 jours ouvrés à compter de la transmission du bordereau) pour réduire la période d'indisponibilité de l'épargne du client.

Cette ouverture à la concurrence, ainsi que le climat de défiance à l’égard des autres placements financiers, a conduit à l’ouverture de 5 millions de nouveaux Livrets A depuis le 1er janvier 2009.

Créé le 01 mai 2009
© IEFP - la finance pour tous
 
Noter cet article
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 0

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !