Déblocage exceptionnel de la participation : le bilan au 30 juin 2008

La mesure de déblocage exceptionnel de la participation autorisée depuis janvier dernier a pris fin le 30 juin 2008. Ce déblocage permettait aux salariés détenteurs d’un plan d’épargne d’entreprise de retirer jusqu’à 10 000 euros. Nous avions dessiné un bilan d’étape de ce dispositif , revenons aujourd’hui sur les résultats définitifs.

Un bilan mitigé

Voulu par le gouvernement comme une mesure phare de soutien au pouvoir d’achat des Français, le déblocage de la participation a connu un succès mitigé. Alors que l’exécutif espérait une levée de fonds autour de 15 milliards d’euros, les salariés ont débloqué, selon les premières estimations, entre 4 et 5 milliards d’euros. Pour les professionnels de l’épargne salariale , ce n’est pas une surprise : « il ne faut pas oublier qu’il y avait déjà eu de précédentes mesures de déblocage en 2004 et 2005. Or ce sont souvent les mêmes personnes qui ont à nouveau débloqué, mais elles disposaient d’un stock moins important » souligne Patrick Alaguero de chez Natixis Interépargne.

Un climat financier instable

Le succès mitigé de la mesure s’explique en partie par l’évolution à la baisse des marchés financiers. Les Français ont ainsi préféré pour certains renoncer à tout déblocage de la participation pour ne pas compromettre la valeur de leur épargne (et ne pas vendre à perte) et pour d’autres limiter au minimum les sommes débloquées. Les salariés sont restés dans l’ensemble attentifs et prudents. Pour l’association française de la gestion financière (AFG) : « dans le contexte actuel tendu et incertain, on constate un renforcement des comportements d’épargne ».

Un bilan rassurant pour les gestionnaires

Au-delà de ce déblocage exceptionnel de la participation, le gouvernement a, comme on le sait, inscrit dans le projet de loi sur le « partage des fruits de la croissance » qui sera discuté au Parlement à l’automne 2008, des mesures visant d’une part à promouvoir l’intéressement dans les PME et d’autre part à mettre fin au blocage automatique de la participation. Le bilan mitigé du déblocage exceptionnel de ce 1er semestre 2008 semble donner des arguments à ceux qui considèrent qu’il y a là un message contradictoire au moment où l’épargne longue est jugée indispensable pour financier projets personnels et préparation de la retraite ( voir la brève du 5 juin ).

Créé le 04 juillet 2008
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !