Dexia annonce 11,6 milliards d’euros de perte pour 2011

Dexia

La banque franco-belge Dexia vient de publier les résultats du groupe pour l’année 2011, enregistrant une perte record de 11,6 milliards d’euros.
C’est l’une des pires performances financières jamais enregistrées en France. Le démantèlement de la banque, qui engage une garantie publique de l’Etat français à hauteur de 33 milliards d’euros, risque de s’avérer coûteux.

Selon les termes du communiqué de Dexia, les résultats 2011 sont marqués par quatre « éléments non récurrents significatifs », à l’origine de la perte de 11,6 milliards d’euros.

1/ L’Etat belge a racheté Dexia Banque Belgique pour 4 milliards d’euros, ce qui a engendré une moins-value du même montant pour le groupe.

2/ Les provisions sur l’exposition du groupe à la Grèce (décote sur les titres souverains grecs et assimilés portée à 75 %) représentent 3,4 milliards d’euros.

3/ La vente accélérée du portefeuille d’actifs risqués, à partir du printemps, a coûté 2,6 milliards d’euros.

4/ L’activité de prêts aux collectivités locales en France, portée par Dexia Municipal Agency, a été reprise par un pôle public regroupant la Caisse des Dépôts (CDC), La Banque Postale et l’Etat français, l’accord de principe ayant été signé le 10 février 2012. Pour le groupe Dexia, cette cession a généré une moins-value de 984 millions d’euros.

Un nouveau pôle de de financement des collectivités locales : l’accord entre Dexia, la Caisse des Dépôts, La Banque Postale et l’Etat français

Un accord de principe a été conclu le 10 février 2012 entre Dexia, la Caisse des Dépôts, La Banque Postale et l’Etat français, afin de poursuivre le financement du secteur public local en France. Cet accord porte sur la création d’une co-entreprise, détenue par La Banque Postale (65 %) et la Caisse des Dépôts (35 %). Cette nouvelle banque des collectivités commercialisera des financements aux collectivités locales françaises.

Et un nouvel établissement de crédit est créé, qui supervisera Dexia Municipal Agency, filiale de refinancement de Dexia Crédit Local. Cet établissement sera détenu par l’Etat français, la Caisse des Dépôts, Dexia Crédit Local (à hauteur de 31,7 % chacun) et La Banque Postale (4,9 %). Il détiendra 100 % de Dexia Municipal Agency, qui assurera le financement des prêts accordés par la nouvelle banque des collectivités.

Ce projet d’accord doit encore être approuvé par la Commission européenne et les autorités réglementaires compétentes.
En savoir plus :
Résultats annuels 2011 de Dexia - Communiqué de presse du 23 février 2012
Revoir notre infographie :
Dexia : histoire d’un démantèlement

Créé le 27 février 2012
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !