Epargne salariale : +18 % d’encours en 2009

Avec 85 milliards d’encours sous gestion, l’épargne salariale connait, en 2009, une croissance de plus de 18 %. Dans le même temps, le nombre de salariés bénéficiaires est lui aussi en progression. Ils sont désormais près de 12 millions à détenir un produit d’épargne entreprise, ce qui confirme la place spécifique de l’épargne salariale dans le paysage de l’épargne des Français.

L’épargne salariale serait-elle une valeur refuge à la crise ? Selon les chiffres de l’épargne salariale en 2009 produits par l’Association française de la gestion financière (AFG), l’épargne salariale est en croissance de 18 % sur un an avec un encours géré de près de 85 milliards d’euros.

L’épargne salariale correspond aux fonds de participation, aux montants des primes d’intéressement versées et aux encours gérés des Plans d’Epargne Entreprise (PEE) et des Plans d’Epargne pour la Retraite Collectif (PERCO).

L’AFG note un « développement régulier de cette épargne collective » qui est passée de 21,80 Md€ en 1996 à 87,60 Md€ fin 2007, avant de plonger à 71,42 Md€ au cœur de la récession de 2008 et de remonter à 84,80 Md€ en 2009.

Les fonds diversifiés représentent 50 milliards d’encours soit 59 % du total et les fonds d’actionnariat salarié, 35 milliards d’encours (41%).

230 000 entreprises disposaient fin 2009 d’un plan d’épargne salariale, soit une hausse sensible de 9 % (+19 000), notamment auprès des entreprises de moins de 250 salariés (223 000). Il y a 11,8 millions de comptes d’épargne salariale, soit 300 000 de plus qu’en 2008.

Les deux cas de déblocage anticipé les plus fréquemment constatés sont la cessation du contrat de travail (ce qui provoque le versement moyen de 2 500 €) et l’achat du logement principal qui a concerné 122 000 foyers pour un financement moyen de 7 500 €.

Un des phénomènes marquants de 2009 est la forte progression des « fonds ISR » (Investissement socialement responsable) (3,9 Md € d’encours) qui sont des fonds investis dans des entreprises jugées socialement responsables , et la forte progression des « fonds solidaires » dont l’encours double à 1 Md€, et qui sont des fonds investis dans des associations ou des entreprises recherchant de par leurs activités un bien être social .

En moins de quinze ans, l’encours de l’épargne salariale a été multiplié par 4. Sur 2009, les actifs ont progressé de 13 %, après une année 2008 marquée par la crise financière.

Le nombre d’entreprises offrant un dispositif d’épargne salariale a connu un développement sensible et régulier sur les cinq dernière années. Ce sont désormais près de 12 millions de Français qui en sont bénéficiaires.

Accéder à l’enquête AFG

Créé le 29 avril 2010
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !