Etudiants - Nouveautés de la rentrée 2011

Etudier coûte de plus en plus cher : entre les loyers, les frais d’inscription et le coût de la vie quotidienne, les étudiants peuvent avoir des difficultés à joindre les deux bouts surtout lorsqu’ils ne reçoivent pas d’aides de leurs parents. Il existe cependant de nombreuses solutions pour prendre en charge une partie des coûts liés aux études supérieures.

Frais d’inscription

Le montant des frais d’inscription aux universités françaises change à chaque rentrée universitaire. En 2011, les montants sont les suivants :

  • Diplômes conduisant au grade de licence : 177 euros (contre 174 euros en 2010)
  • Diplômes conduisant au grade de master : 245 euros (contre 237 euros en 2010)
  • Inscription en doctorat : 372 euros (contre 359 euros en 2010)

Assurance maladie

Les étudiants de l’enseignement supérieur dépendent du régime obligatoire étudiant de la sécurité sociale. Entre 16 et 19 ans, l’affiliation à la sécurité sociale est gratuite et obligatoire sauf pour les enfants dont les parents exercent certaines professions relevant de régimes spéciaux. Les étudiants qui ont 20 ans au cours de l’année universitaire doivent obligatoirement souscrire à la sécurité sociale étudiante payante à part pour les enfants d’agents de la SNCF et certaines autres professions. A partir de 21 ans, tous doivent souscrire à la sécurité sociale payante sauf les enfants d’agents de la SNCF. Les boursiers sont exonérés du paiement des cotisations de la sécurité sociale.

Les prestations de la sécurité sociale étudiante sont les mêmes que pour le régime général des travailleurs salariés et prennent en compte le remboursement des soins en cas de maladie ou de grossesse.

Le montant de la cotisation au régime d’assurance maladie des étudiants est de 203 euros pour l’année universitaire 2011-2012 (contre 200 euros en 2010-2011).

Il s’agit seulement du régime de base de la sécurité sociale. Les mutuelles des parents sont parfois accessibles aux enfants étudiants en complément.

Plus d'infos sur le site de l'assurance maladie

Resto U

Financés par le CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) et le CNOUS (Centre national des œuvres universitaires et scolaires), les restaurants universitaires permettent aux étudiants de l’enseignement supérieur de bénéficier d’un repas par jour pour 3,05 euros.

Bourses

Les bourses sont accordées selon des critères sociaux aux étudiants de moins de 28 ans qui ne parviennent pas à financer leurs études supérieures. Leur montant est fonction de trois paramètres : le revenu du foyer fiscal auquel l’étudiant est rattaché, le nombre d’enfants à charge de la famille et l’éloignement entre le domicile et le lieu d’études.

Les bourses ont une durée maximum de 7 ans et sont sujettes à des réévaluations d’une année sur l’autre. Les bourses sont attribuées en fonction des revenus du foyer grâce à un système d’échelons de 0 à 6. Au premier échelon, les droits d’inscription et de sécurité sociale sont pris en charge et au dernier, un montant annuel de 4 600 euros est mis à disposition de l’étudiant.

Depuis la rentrée 2011, un 10ème mois de bourse est versé au lieu de 9 mensualités auparavant. Ce versement a été réparti sur deux rentrées universitaires : celle de 2010-2011 pour laquelle un premier demi-mois a été versé et celle de 2011-2012.

Les boursiers sont également prioritaires dans l’accession aux logements universitaires.

Aide au mérite

Les étudiants les plus méritants peuvent être éligibles, en plus de leur bourse, à une aide d’un montant de 1 800 euros par an. Peuvent en bénéficier, les futurs boursiers sur critères sociaux ayant obtenu une mention Très bien au baccalauréat, et les étudiants boursiers, inscrits en master, figurant sur la liste des meilleurs diplômés de licence de l'année précédente.

Aides d'urgence : Fonds national d'aide d'urgence aux étudiants (FNAU)

Une aide d’urgence ponctuelle ou sur une durée d’un an existe pour les étudiants de moins de 35 ans en difficulté. Son plafond est de 1525 euros (soit le montant annuel de l'échelon 1 de la bourse sur critères sociaux). Elle est réglée en une seule fois par le CROUS et peut être versée deux fois dans l’année tout au plus. Si la situation est extrêmement urgente, un acompte de 200 euros peut être payé à l’étudiant.

Se loger

La CAF fournit des aides financières pour le logement des jeunes dont l’allocation de logement à caractère social et l’aide personnalisée au logement .

Le Loca-Pass

Les organismes d’action-logement (ex 1 %) peuvent accorder aux jeunes deux aides dans le cadre de leurs démarches pour se loger.

La première, la garantie loca-pass est un gage de paiement des loyers et charges impayés pendant 18 mois maximum. La seconde, l’avance loca-pass permet de financer le dépôt de garantie demandé par le propriétaire au moment de l'entrée dans les lieux dans la limite d’un montant maximal de 500 euros.

Ces dispositifs s’adressent aux étudiants salariés ou stagiaires et aux étudiants boursiers sur critères sociaux ou universitaires ou qui justifient d'une allocation d'étude versée par l'Etat.
Pour la garantie comme pour l’avance loca-pass, le dossier doit être déposé au plus tard 2 mois après l’entrée dans les lieux du demandeur. Le remboursement du prêt doit avoir lieu dans les trois ans suivant son obtention.

Passeport logement étudiant

Un passeport logement étudiant existe depuis la rentrée 2011 dans les académies de Lille et de Lyon où il est en phase d’expérimentation. Ce dispositif permet aux étudiants souhaitant accéder à un logement privé d’obtenir un dépôt de garantie ou une caution locative pour les loyers impayés jusqu’à 5 mois et pour un montant n’excédant pas 400 euros par mois.

Lire aussi :

Les bourses sur critères sociaux

Les autres bourses et aides

Les aides au logement

Site du CNOUS

Créé le 21 septembre 2011
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !