Forex : l’AMF appelle à la plus grande prudence !

De nombreuses campagnes publicitaires très agressives sur Internet proposent aux particuliers d’investir sur le marché Forex   Définition Contraction des termes anglais FOreign EXchange souvent utilisée pour désigner le domaine des devises et le monde du change, on parle par exemple du marché du forex pour désigner les échanges quotidiens de devises à travers le monde.
(négociation de devises) via des produits financiers très complexes, comme les CFD, qui peuvent entrainer pour le client une perte supérieure au capital investi. Certains sites n’ont pas de prestataire identifié par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Donc, prudence…

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a constaté depuis plusieurs semaines une recrudescence de campagnes publicitaires agressives sur internet portant sur le trading sur le FOREX, via des ventes à terme ou des CFD (« contracts for difference », ou contrats sur différence). Ces campagnes publicitaires sont, en outre, relayées par de fortes pressions commerciales exercées par le biais de nombreuses opérations d’emailings et de relances téléphoniques.

Un marché non régulé !

Le Forex (foreign exchange – FX) est le marché des changes. Il s’agit d’un marché de gré à gré   Définition Marché qui n’est pas organisé, en ce sens que le contact se fait directement entre l’acheteur et le vendeur (mais l’un et l’autre peuvent être des banques) et qu’il n’existe pas de chambre de compensation et de produits standards. En général, le cadre réglementaire est plus souple que dans un marché organisé. Deux types de marchés importants sont dits de gré à gré : le marché des changes (ou Forex) et le marché des dérivés.
où les échanges se font directement entre le vendeur et l'acheteur. Sur ce marché, l'investisseur peut acquérir ou vendre une devise en échange d'une autre dans l'espoir de faire un profit quand la valeur de la devise en question évolue en sa faveur. Le marché Forex est ouvert 24H/24 puisque l'on peut faire des transactions Forex dans l'ensemble des plus grandes institutions financières tout autour du globe.

… Sur lequel sont traités des produits très complexes

Les CFD sont des instruments financiers à terme qui se négocient sur un marché dit de « gré à gré », c'est-à-dire non organisé. L’investisseur acquiert le droit de percevoir l’écart entre le prix du sous-jacent (par exemple ici une devise) à la date de conclusion du contrat et le prix à la date d’exercice. Ils entrent dans la catégorie des instruments financiers complexes définie par le règlement général de l’AMF. En effet ils ont un très fort effet de levier (lié au fait que vous pariez sur un montant qui est un multiple de ce que vous avez versé en garantie). Cela multiplie aussi bien les gains que les pertes en fonction de l’évolution du marché. Quand celui-ci évolue en sens inverse de la position prise par l’investisseur, le montant de la perte peut être supérieure aux sommes investies.

Vous jouez sur le Forex (et votre broker vous autorise un levier de 50-mais il semblerait que cela puisse aller jusqu’à 400).

Vous déposez la somme minimale de 1000 euros. En association avec un effet de levier de 50, cela signifie que vous jouez sur 50 X 1000, soit 50 000 € maximum. Sur le Forex, l’unité de mesure des variations de valeurs s’appelle le pip. Sur l’euro/dollar, la variation la plus faible est de 0,0001. Par conséquent, si vous êtes autorisé à prendre une position de 50 000 €, le gain ou la perte par pip est de 50 000 X 0,0001, soit 5 $.
Imaginons que l’euro vaille 1,4000 $. Le président de la FED annonce son programme d’injection massive de liquidités. Vous vous attendez à ce que cette mesure favorise une baisse du dollar. Vous pariez par exemple que l’euro vaudra 1,4200 $ un mois plus tard.

Pas de chance, la crise irlandaise intervient, et en un mois l’euro perd 7 % de sa valeur passant de 1,4000 $ à 1,3000 $.

Dans notre exemple l’euro a baissé de 1000 pips, et vous avez perdu 5 000 $, soit nettement plus que les 1000 € investis !

En savoir plus sur les CFD

Renseignez vous auprès de l’AMF au 01 53 45 62 00 du lundi au vendredi de 9h à 17h…

Des sites internet non autorisés

La mise en garde de l’AMF vise en particulier les sites internet suivants pour lesquels aucun prestataire autorisé n’a pu être clairement identifié :

  • www.bforex.com / BFOREX Limited
  • www.gcitrading.com / GCI Financial Limited
  • www.nordfx.com/fr / Nord Group Investments Inc
  • www.xforex.com / Ultimass Global Holding Inc

Avant de s’engager, les épargnants doivent s’assurer que l’intermédiaire qui propose ou conseille ces investissements figure bien sur la liste des établissements financiers autorisés à exercer en France

De manière générale, avant de vous engager, votre intermédiaire financier doit vous fournir toute l’information nécessaire pour vous permettre de comprendre la nature du produit, les risques qu’il comporte et le montant total des frais qui vous seront facturés.

Lire le communiqué de l’AMF

Créé le 06 décembre 2010
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !