L’épargne retraite en 2006 : une percée du PERCO ?

La Direction des Etudes du ministère de l’emploi et de la santé a publié le 22 février 2008 les résultats de l’enquête 2006 sur l’épargne retraite.

Cette enquête recense les données concernant l’épargne placée sur des contrats explicitement prévus pour permettre de disposer d’un revenu après le départ en retraite. Les contrats d’assurance vie qui ont une vocation plus large ne sont pas intégrés dans le champ de l’étude.

En 2006, 9,9 milliards d’euros de cotisations ont été versés dans le cadre de contrats d’épargne retraite contre 8,6 en 2005 (+ 8,6%). Soit 1700 € en moyenne par titulaire d’un contrat Fin 2006, le montant de l’épargne accumulée sur l’ensemble des contrats d’épargne retraite s’élevait à 97,7 milliards d’euros, soit moins de 10 % des sommes recueillies sur des contrats d’assurance vie. Côté prestations, 4,2 milliards d’euros ont été versés à des titulaires de contrats d’épargne retraite. Cela représente l’équivalent de 2 % du montant des retraites versées par les régimes par répartition.

Les chiffres disent que l’épargne retraite individuelle continue de progresser aussi bien dans le cadre des produits mis en place par la loi de réforme des retraites de 2003 (PERP, PERE, PERCO) que sur les contrats antérieurs à cette loi : contrats Madelin, contrats exploitants agricoles, produits d’épargne individuels pour les fonctionnaires (PREFON), contrats collectifs d’entreprise dits contrats article 82 et 83 du code général des impôts.

Si on considère les différents supports, l'enquête montre que, au 31 décembre 2006, 1,9 million de personnes détiennent un plan d’épargne retraite populaire (PERP) et 202 000 salariés un plan d’épargne pour la retraite collective (PERCO).
Le nombre de PERCO a quasiment doublé en un an ( + 98 %) ; les PERP ont augmenté seulement de 12 %. Cela tient beaucoup à la progression du nombre des entreprises dans lesquelles un dispositif PERCO a été mis en place (37000 fin 2006 contre 23000 fin 2005). Le PERP attire plutôt de jeunes souscripteurs, les PERCO davantage les anciens y compris les plus de 50 ans. Le versement moyen sur un PERCO a été trois fois plus élevé que sur un PERP (1920 € contre 530).

Les contrats articles 82 et 83 restent prépondérants aussi bien par le nombre de bénéficiaires (entre 2, 7 et 2,8 millions de personnes couvertes) que par l’ampleur des cotisations. Le nombre des contrats Madelin continue de progresser (+ 16%) mais celui des fonctionnaires est en léger recul (816 000 contre 818 000 un an plus tôt). Au total 5,7 millions de personnes environ étaient fin 2006 souscripteurs d’un contrat d’épargne retraite contre un peu plus de 5 millions un an plus tôt.

En savoir plus : l’étude de la DREES est disponible à l’adresse suivante :

http://www.sante.gouv.fr/drees/etude-resultat/er-pdf/er626.pdf

A lire sur notre site : la rubrique " Epargner pour la retraite "

Créé le 26 février 2008
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !