La fiscalité des dons en 2010

Les dons consentis aux organismes d'intérêt général vous permettent de bénéficier d'une réduction d'impôt. Et l’actualité sur Haïti nous fait revenir sur les avantages fiscaux liés à la générosité des particuliers.

La liste des organismes bénéficiaires est large : œuvres ou organismes d'intérêt général ou reconnus d'utilité publique, associations culturelles, partis politiques, associations de financement des partis politiques ou des campagnes électorales, organismes sans but lucratif d'aide aux personnes en difficulté fournissant gratuitement des repas, des soins ou favorisant le logement de ces personnes...

Pour les dons consentis aux organismes d'aide aux personnes en difficulté, vous profitez d'une réduction d'impôt égale à 75 % pour les dons effectués en 2010 dans la limite de 513 €.

Pour les autres dons, la réduction est égale à 66 % des sommes versées en 2010, celles-ci étant retenues dans la limite annuelle de 20 % de votre revenu imposable. Lorsque le montant de ces dons dépasse cette limite, l'excédent est reporté sur les 5 années suivantes et permet de bénéficier de la réduction d'impôt dans les mêmes conditions. Vous pouvez investir, soit en direct, soit au travers de fonds dits "de partage", dans lesquels une partie des intérêts annuels est reversée au profit d’une association éligible aux dons.

Pour en savoir plus :

Notre dossier finance solidaire

Service-public.fr

L'article 200 du Code général des impôts

Créé le 18 janvier 2010
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !