La nouvelle liste des sites non autorisés sur le Forex publiée par l’AMF et l’ACP

AMF

L’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP) et l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) mettent à jour, pour la quatrième fois en un an, la liste des sites internet et entités proposant d’investir sur le Forex sans autorisation.

Treize sites internet et entités sont désormais listés par l’AMF et l’ACP, contre sept lors de la précédente publication du 22 mai dernier.

Voici la nouvelle liste de ces treize sites :

  • www.4xp.com/fr/ Forex Place Limited
  • www.astonforex.com/ Marketrade Ltd
  • www.bforex.com / BFOREX Limited
  • www.finanzasforex.com / Evolution Market Group Inc
  • www.flameltrade.fr/ Bull Trading Limited
  • www.forextrada.com/ Forextrada
  • www.fxcast.com / Surplus Finance SA
  • www.gcitrading.com / GCI Financial Limited
  • www.ihforex.com/ Investment House International
  • www.ikkotrader.com / Ikko Investments.Ltd
  • www.instaforex.com/ InstaForex Companies Group
  • www.sunbirdfx.com/ Sunbirdfx
  • www.trader369.com / IP International Service

Les intermédiaires figurant dans cette liste, étant en infraction avec la réglementation applicable, ne sont pas être tenus de respecter les règles élémentaires de protection des investisseurs, de bonne information ou de traitement des réclamations. Ces sites ont de plus recours à des campagnes de publicité agressives (e-mailing, relance téléphonique) dans lesquelles l’inventaire des risques que présentent ces produits est volontairement omis.

En conséquence, l’AMF recommande aux investisseurs de ne pas donner suite aux sollicitations émanant de ces sites internet et de ne pas les relayer auprès de tiers, sous quelque forme que ce soit.

Le Forex est le marché des changes (FOReign EXchange en anglais, marché des devises). C’est un marché de gré à gré, c’est-à-dire non organisé, où les échanges se font directement entre le vendeur et l’acheteur. L’investisseur achète ou vend une devise en échange d’une autre dans l’espoir de faire un profit quand la valeur de cette devise évolue en sa faveur.

Les échanges de devises sur ce marché reposent sur des instruments financiers hautement spéculatifs. Ils permettent d’engranger des profits, mais aussi des pertes pouvant être supérieures aux sommes investies, par un effet dit « de levier ». Vous pariez sur un montant qui est un multiple de votre mise initiale. Ce multiple, ou levier, peut être de 50 par exemple mais il peut aller parfois jusqu’à 400. Il multiplie aussi bien les gains que les pertes en fonction de l’évolution du marché.

Vous investissez 100 euros, avec un effet de levier de 400, ce qui n’est pas rare. Si la valeur perd 10 %, c’est 4 000 euros que vous perdez. Beaucoup plus que les 100 euros investis au départ.

Les précautions à prendre

Avant de vous engager, vous devez vérifier que votre intermédiaire financier possède les habilitations requises et qu’il figure bien sur la liste des établissements financiers autorisés à exercer en France ( https://www.regafi.fr/). Il doit vous fournir toute l’information nécessaire pour vous permettre de comprendre la nature du produit, les risques qu’il comporte et le montant total des frais qui vous seront facturés. Si vous avez des doutes, vous pouvez vous renseigner sur le site de l’AMF ou auprès d’AMF Epargne info service au 01 53 45 62 00 (coût d’un appel local depuis un poste fixe) du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Créé le 11 juillet 2012
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !