Le Livret A : un vrai succès !

Le Livret A est l’un des placements préférés des Français. Au 31 décembre 2007, on comptait 120,4 milliards d’euros d’encours (montant total des sommes déposées). Avec une hausse du taux de rémunération à 3,5 % par an (net de tout impôt et cotisation) depuis le 1er février dernier, le succès du Livret A ne se dément plus ! Zoom sur les nouveaux chiffres en date.

Des encours à la hausse

Avec 4,3 milliards d’euros d’encours supplémentaires au premier trimestre 2008, le Livret A confirme sa grande popularité. Au 31 mars 2008, l’encours total s’élève à 124,7 milliards d’euros, soit une progression de 7,9 % selon les derniers chiffres de la Banque de France.

Cette hausse est due notamment à un taux d’intérêt passé de 3 % à 3,5 % en février dernier. Ce qui a eu pour conséquence de stimuler les dépôts d’épargne. Rappelons que les sommes versées sur ce livret sont défiscalisées et totalement disponibles ( voir la rubrique "Epargne Disponible" . Un atout non négligeable dans une période d’instabilité financière. L’attrait du Livret A pourrait encore se renforcer si son taux d’intérêt est réévalué à 3,75 % au 1er août prochain.

Vers la généralisation du Livret A

Jusqu’à présent le livret A était diffusé par les réseaux de la Banque Postale et des Caisses d’épargne. A partir du 1er janvier 2009, les nouvelles règles de distribution du Livret A seront fixées par la loi de modernisation économique actuellement en cours de discussion au Parlement.

Toutes les banques pourront alors distribuer ce produit. Afin de se préparer à cette concurrence, les réseaux « historiques » redoublent d’effort pour accroître leur collecte de fonds et participent ainsi au succès d’aujourd’hui.Des livrets d’épargne également en progression.

Après le Livret A, c’est l’ensemble des livrets d’épargne réglementés qui connaissent un franc succès. Ainsi, entre mars 2007 et mars 2008, le Livret Bleu du Crédit Mutuel (taux à 3,5 % net) voit ses encours progresser de 16 % à 21,7 milliards d’euros. Sur la même période, le Livret de développement durable (taux à 3,5 % net) voit ses encours passer à 66,1 milliards d’euros (+15,6 %) et le Livret d’épargne populaire (taux à 4,25 % net) à 61,2 milliards d’euros, soit + 5,2 %. C’est le retour à des produits jugés plus sûrs et plus liquides.

Créé le 26 mai 2008
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !