Le geste gracieux du Crédit Municipal de Paris pour 2012

A l’occasion du 375ème anniversaire de sa création et des bénéfices réalisés sur l’année 2011, le Crédit Municipal de Paris, aussi appelé « Ma tante », a décidé d’offrir aux petits déposants, ayant bénéficié d’un prêt inférieur ou égal à 150 euros, l’annulation de leur dette ainsi que la restitution du bien déposé en gage.

L’obtention d’un prêt sur gage chez « Ma tante »

Un particulier peut déposer un objet en gage auprès du Crédit Municipal de Paris en échange de quoi il obtient un prêt d’un montant d’environ 50 à 70 % de la valeur estimée du bien sur le marché des ventes aux enchères publiques.
Le déposant dispose alors d’une durée d’un an pour rembourser ce prêt et ainsi récupérer son objet déposé en gage de son remboursement.
A l’échéance, si le crédit ne peut pas être remboursé, une durée supplémentaire peut être accordée. A défaut de ne pouvoir rembourser ce prêt après l’octroi de ce dernier délai, le bien est alors vendu aux enchères publiques afin de solder le crédit accordé.

Le fait d’une crise qui persiste

La crise a provoqué une augmentation du public en difficulté financière : d’une part le nombre de déposants a augmenté de plus de 30 % sur ces 4 dernières années et d’autre part les déposants mettent deux fois plus de temps à récupérer leur bien déposé en gage (la durée moyenne des prêts est passée de 12 mois en 2008 à 24 mois en 2011) .
Malgré cet allongement de délai, , de nombreux objets n’ont pu être récupérés par leurs propriétaires et les ventes aux enchères ont battu des records.

Des bénéfices record

Dans ces conditions, le Crédit Municipal de Paris a réalisé des bénéfices importants sur l’année 2011, dont il souhaite faire bénéficier ses clients les plus démunis. Il a donc décidé de solder les prêts accordés d’un montant inférieur ou égal à 150 euros ainsi que de restituer au déposant son objet déposé en gage.

Cette opération de remise gracieuse coûtera près de 300 000 euros prélevés sur les bénéfices réalisés et concernera près de 3500 personnes. Ces personnes recevront un courrier du Crédit Municipal les invitant à se présenter à ses guichets afin de se voir dégager de leur crédit et récupérer leur bien avant le 28 février 2012.

Enfin, le Crédit Municipal s’est engagé à reverser les bénéfices restants au Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris.

En savoir plus sur le Crédit Municipal de Paris

Créé le 16 janvier 2012
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !