Marchés du gaz et de l’électricité : une ouverture encore limitée

L’observatoire des marchés de l’électricité et du gaz, mis en place par la commission de régulation de l’énergie, publie chaque trimestre un rapport sur l’état des marchés du gaz et de l’électricité depuis leur ouverture progressive à la concurrence en juin 2000.

Un léger frémissement dans l’ouverture des marchés à la concurrence

Depuis juillet 2007, tous les consommateurs peuvent faire jouer la concurrence. Ils ont le choix entre des contrats aux tarifs réglementés, proposés par les fournisseurs historiques, et les contrats en offre de marché, proposés par les fournisseurs historiques et les fournisseurs alternatifs.

Au 31 mars 2011, pour la fourniture d’électricité, 5 % des clients particuliers ont souscrit une offre de marché auprès d’un fournisseur alternatif. 95 % de ces clients disposent d’offres aux tarifs réglementés.

Pour la fourniture de gaz, 7 % des clients particuliers ont souscrit une offre de marché auprès d’un fournisseur alternatif, 5 % ont souscrit une offre de marché auprès d’un fournisseur historique et 88% disposent d’offres aux tarifs réglementés.

L’observatoire montre que le premier trimestre 2011 est marqué par un frémissement dans l’ouverture des marchés.

L’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence repart à la hausse avec 41 000 clients supplémentaires (soit + 2,6%) en offre de marché à la fin du premier trimestre 2011, contre 7 000 au quatrième trimestre 2010.

Pour le gaz l’ouverture est plus significative. 57 000 clients supplémentaires ont opté durant le 1er trimestre 2011 pour l’offre de marché (soit + 4,3%).

Les clients semblent donc plus enclins à aller vers d’autres fournisseurs mais encore faut-il que les prix proposés justifient un changement qui par ailleurs sous-entend des démarches administratives importantes.

Difficile de trouver moins cher que le prix réglementé pour la fourniture d’électricité…

Le second constat du rapport concerne la répartition des prix selon les prestataires au niveau du marché de détail.

En ce qui concerne l’électricité, la comparaison de la facture annuelle pour un client résidentiel (puissance souscrite de base à 6 KVa) fait apparaître une variation des coûts de -4,4 % à +11,3 % par rapport au tarif réglementé.

Seules quatre offres sont inférieures au prix réglementé

En savoir plus

Deux émanent du même fournisseur, Direct Energie, qui propose l’offre « 100 % pur jus » à 348 euros par an contre 353 euros pour le tarif réglementé (1,4% moins chère) et l’offre directe à 341 euros par an de Direct Energie (3,5% moins chère). L’offre de OUI planète est 0,5% moins cher. L’offre la moins chère du marché étant celle de Proxelia, de 4,4% inférieure à l’offre réglementée soit un coût de 338 euros par an.

De l’autre côté, on trouve des tarifs plus élevés jusqu’à 11,3 % (EDF Bleu Ciel en base 6 KVa) , + 4,8% pour Alterna et Gaz de France (en base 6 KVa)

Les variations des offres sont à peu de choses près identiques pour les clients base à 9KVa.

…et encore moins facile pour la fourniture de gaz

L’ouverture du marché du gaz a eu pour conséquence une dispersion importante au niveau des prix. La comparaison de la facture annuelle de gaz pour un client résidentiel (consommation pour un usage cuisson seule) fait apparaître une variation des coûts de - 6 % à +42 % par rapport au tarif réglementé.

En savoir plus

Les prix varient de 106 euros par an( -6 %) pour Altergaz à 160 euros par an (+ 42 % pour EDF Bleu Ciel). Le tarif réglementé étant de 113 euros par an, Ecogaz est à -3 % et Eneref à + 25 %. Notons que certains fournisseurs proposent différents types d’abonnement. Gaz de France Dolce Vita propose le gaz naturel de base au prix réglementé puis un abonnement au prix fixe de marché de 1 ou 2 ans qui est supérieur de 22 % au prix réglementé et un abonnement compensé Carbone de 1 ou 2 ans, supérieur lui de 24%.

Pour un abonnement de type B1 (chauffage), les écarts sont moins amples, de -9 % à +17 %. Par rapport aux 1090 euros par an réglementés que propose Gaz De France Dolce Vita, Energest est plus cher de 2%. EDF Bleu ciel est moins cher de 2%, Ecogaz de 5%, Altergaz de 8%. L’offre la plus avantageuse est proposée par Direct Energie, une offre inférieure de 9% au tarif réglementé soit 996 euros par an.

En savoir plus sur l’étude

Créé le 20 juin 2011
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !