Surendettement : ce que disent les surendettés

Alors que le projet de loi sur la réforme du crédit à la consommation ne va pas tarder à être transmis au Parlement après son passage en Conseil des Ministres le mercredi 22 avril 2009, le CSA vient de publier une étude réalisée auprès des personnes en situation de surendettement, en partenariat avec l’association Cresus (Chambres Régionales du Surendettement Social).

Trop de crédits, mais pourquoi ?

Pour 65 % des personnes interrogées, c’est le fait d’avoir contracté trop de crédits qui les a conduits au surendettement .

Cependant, les circonstances évoquées par les sondés soulignent le caractère « passif » du surendettement :

Ce sont avant tout des « accidents de la vie » (pour 34% une baisse du niveau de revenu ; pour 26% une séparation ou un décès du conjoint) qui semblent conduire au surendettement. De plus 80 % des sondés répondent que les crédits souscrits le sont pour faire face aux dépenses de la vie courante. Seuls 19 % des sondés estiment que leur situation est liée à une mauvaise gestion de leurs dépenses.

Par ailleurs 76 % estiment avoir été trop souvent sollicités par des propositions de crédits. La question des pratiques commerciales ne saurait donc être évacuée du débat portant sur le surendettement.

Crédit revolving

Le crédit revolving est le crédit que l’on retrouve le plus fréquemment dans les cas de surendettement (89 % des cas), même si les crédits amortissables (58 %) et les découverts bancaires sont aussi fréquents (69 %). En tout état de cause, c’est la multiplication des crédits qui enclenche le cercle vicieux du surendettement.

Pour ¼ des personnes surendettées, le recours au crédit revolving ne s’explique ni par le fait qu’elles avaient déjà contracté plusieurs crédits dans leur banque, ni parce qu’un crédit amortissable leur avait été refusé par leur banque.

Fichier positif ?

Enfin, si 80 % des personnes surendettées se déclarent favorables à la création d’un fichier positif) seuls 13 % en avaient déjà entendu parler avant l’enquête.

Au total les résultats de ce sondage alimentent les débats autour de la réforme en cours du crédit à la consommation .

L’enquête

Créé le 24 avril 2009
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !