Un prêt « écologique » à taux zéro

L’écoprêt à taux zéro est désormais disponible. Son objectif : rendre les logements moins gourmands en énergie en permettant aux propriétaires de faire des travaux d’amélioration de leur habitat à des conditions préférentielles.

Qui est concerné par ce nouveau dispositif ?

Les propriétaires (résidant ou bailleur) d’une habitation principale construite entre le 1er janvier 1948 et le 1er janvier 1990. Les copropriétés sont également concernées par ce nouveau dispositif.
Pour bénéficier de ce prêt, il faut engager des travaux d’isolation (de la toiture, des murs extérieurs, des fenêtres et des portes), de remplacement ou d’installation d’équipement (chauffage, chauffe-eau utilisant de l’énergie renouvelable).

Qu’est-ce que l’écoprêt ?

Il s’agit d’un prêt d’un montant maximum de 30 000 € que vous devrez rembourser sans intérêts sur une durée initiale de 10 ans mais que votre banquier peut porter à 15 ans. Ce prêt est attribué sans conditions de ressources. Après avoir fait estimer vos travaux, vous adresserez à l’une des banques partenaires (11 à ce jour) le formulaire adéquat rempli par l’entrepreneur retenu. Dès l’obtention du prêt, vous aurez alors deux ans pour faire réaliser vos travaux.

Il est à noter qu’on ne peut obtenir qu’un seul écoprêt par logement.

Peut-on le cumuler avec d’autres aides ?

Effectivement, il est possible de cumuler l’écoprêt avec d’autres aides comme par exemple : le crédit d’impôt en faveur du « développement durable », par exemple. Attention, ce cumul là n’est possible que jusqu’au 31 décembre 2010 et pour des emprunteurs dont le revenu fiscal de référence de l’avant-dernière année précédant celle de l’offre ne dépasse pas 45 000 €.

Pour en savoir plus :

Agence nationale de l’habitat (ANAH)

Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ademe)

Créé le 02 mars 2009
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !