PRATIQUE

L'assurance vie, c'est quoi ?

Ce placement est le placement préféré des Français. 2016, l’encours des contrats d’assurance vie (provisions mathématiques + provisions pour participation aux bénéfices) s’élève à près de 1 600 milliards d’euros.

C’est un contrat d’épargne signé entre un assuré (vous) et un assureur. Vous lui confiez votre argent pour qu’il le fasse fructifier pendant une durée déterminée ou durant toute la vie.
L’épargne est investie dans un « fonds en euros » garanti, ou dans des « unités de compte » dont l’évolution de la valeur est liée aux marchés financiers. Un panachage des deux formules est possible et cette répartition peut être modifiée en réalisant des arbitrages.

Une gestion sûre ou dynamique

  • Les contrats monosupport constitués de fonds en euros sont la principale originalité de l’assurance vie, car ces compartiments sont sans aucun risque. Le capital placé ne peut jamais diminuer : l’assureur s’engage sur un taux de revalorisation minimale chaque année, auquel il ajoute en fin d’exercice des « participations aux bénéfices ». Une fois crédités sur le compte de l’épargnant, les gains ne peuvent plus être remis en cause et ils profitent à leur tour des revalorisations annuelles. Le rendement moyen des fonds en euros des contrats d’assurance vie est d'environ 2,50 % en 2015, en baisse régulière depuis une dizaine d'années.
  • Les contrats multisupports comprennent à la fois des fonds en euros et des fonds en unités de compte et sont donc constitués de plusieurs compartiments d’investissement. Ces unités de compte représentent des OPC (Organismes de placement collectif), c’est à dire Sicav, Fonds communs de placement) et évoluent à un rythme identique à ces fonds, à la hausse comme à la baisse. La plupart des contrats multisupports mettent à disposition plusieurs unités de compte qui représentent des marchés financiers différents (actions, obligations, immobilier…), avec des niveaux de risques variables.
    Les assurés ne sont pas obligés de choisir l’un ou l’autre : il est possible de panacher ces deux types de gestion, afin de jouer à la fois la sécurité pour une partie de son épargne, et le dynamisme des marchés financiers pour une autre.
    La répartition entre les compartiments n’est jamais figée : dès que vous pensez que l’allocation entre les différentes classes d’actifs financier n’est plus adaptée à votre situation ou à l’environnement économique, vous pouvez la modifier en engageant un arbitrage afin de déplacer tout ou partie de votre épargne vers les nouveaux compartiments que vous avez sélectionnés.
Créé le 17 juin 2007 - Dernière mise à jour le 07 juillet 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
13 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
JOSIANE , publié le 20/09/2016 13:18

Merci

L’équipe de l’IEFP, publié le 03/08/2016 11:19

Bonjour,

Oui, vous pouvez parfaitement le désigner comme bénéficiaire.

Meilleures salutations

L’Equipe de Lafinancepourtous.com

L’équipe de l’IEFP, publié le 03/08/2016 11:18

Réponse à Roxy
Bonjour,

Il n'y a de "formule miracle" car tout dépend de votre horizon de placement, de votre capacité d'épargne, de votre appréhension du risque. Pour en savoir plus : http://www.lafinancepourtous.com/Epargne-et-placement/Les-questions-clefs-avant-d-investir

Meilleures salutations

L’Equipe de Lafinancepourtous.com

LUCE , publié le 02/08/2016 14:20

Bonjour
Je souhaiterais savoir si je peux ouvrir une assurance vie au nom de mon arrière petit fils ? (il doit naître vers le 1/2 oct.2016) Si non, que me conseillez-vous ?
Respectueusement.
LL

roxy974 , publié le 16/07/2016 12:12

Bonjour,
Quelle épargne à bon rendement et disponible pour concrétiser un projet ?
merci pour votre réponse

L’équipe de l’IEFP, publié le 02/02/2016 15:59

Bonjour,

Un contrat d’assurance-vie est un produit d’épargne. Si votre partenaire vous met comme bénéficiaire de ce contrat, vous toucherez à son décès les sommes inscrites au contrat (capital + intérêts).

Meilleures salutations

L’Equipe de Lafinancepourtous.com

yaya1991 , publié le 01/02/2016 11:02

bonjour,
mon conjoint (pacs) compte me rajouter sur son contrat d'assurance vie, je sais pas trop de quoi ça parle, je voudrais savoir de quoi je bénéficie s'il meurt j'ai rien compris comment ca se passe.

L’équipe de l’IEFP, publié le 26/08/2015 14:54

Bonjour,

Un contrat d’assurance vie est un produit d’épargne. Il ne couvre généralement pas les cas d’invalidité (prévoyance). A priori vous ne pouvez pas bénéficier, de ce côté, d’aide spécifique. Vous pouvez contacter les services sociaux, auprès de votre commune ou de votre région, pour connaître les aides auxquelles vous pouvez avoir droit.

Meilleures salutations

L’Equipe de Lafinancepourtous.com

Sousou , publié le 25/08/2015 16:31

Bonjour J'ai une assurance vie depuis 1996 mais j'ai pas grand-chose sur mon compte car chaque fois que j'ai besoin d'argent je rachète mon argent et depuis 2011 j'ai une petite invalidité catégorie 1 est-ce que j'aurai le droit à quelque chose car j'ai jamais pensé à demander mes droits

L’équipe de l’IEFP, publié le 24/08/2015 10:54

Bonjour,

Tout dépend de la qualification du contrat d’assurance vie que vous avez souscrit. Il peut s’agir d’une assurance décès, qui permet de verser un capital à vos proches suite à la survenue d’un événement tragique, comme le décès, mais aussi l’invalidité. Si vous clôturez cette assurance décès de votre vivant, vous ne pouvez pas récupérer les sommes versées sur le contrat. Les versements sont dits « à fonds perdus ».
Le contrat d’assurance vie est lui un contrat d’épargne, sur lequel vous versez votre épargne pendant une durée déterminée ou durant toute la vie. Vous pouvez récupérer de votre vivant les fonds placés par retrait ou par versement d’une rente.

Meilleures salutations

L’Equipe de Lafinancepourtous.com

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !