PRATIQUE

La carte bancaire

Quelques conseils pratiques

Avant de régler par carte bancaire, il est utile de bien connaître son fonctionnement. Et surtout de rester vigilant.

Le code secret, comme un code personnel, donne l’accès à votre compte, et il ne doit être divulgué à personne. Ne le confiez à personne et prenez bien soin de ne le composer qu’à l’abri des regards indiscrets.
Avant chaque paiement, vérifiez soigneusement le montant de la transaction. Vous ne pourrez plus révoquer votre ordre de paiement dès que vous aurez signé celui-ci ou frappé votre code confidentiel. Conservez soigneusement les justificatifs de paiement pour permettre des vérifications ultérieures et constituer un élément de preuve en cas de litige.

Les retraits opérés dans des Distributeurs Automatiques de Billets (DAB) sont généralement gratuits s’ils sont opérés dans un DAB du réseau de votre banque, et parfois seulement pour un nombre limité de retraits effectués chaque mois dans un DAB d’un autre réseau bancaire. Tenez cette comptabilité à jour pour éviter des frais inutiles.

Payer par carte bancaire

Les paiements par carte bancaire sont un moyen de paiement à la fois sûr et gratuit. Lorsqu’ils sont possibles avec le type de carte que vous avez choisi, les paiements par carte sont gratuits en France. C’est le commerçant qui règle une commission au fournisseur de terminal de paiement. Il lui est interdit de réclamer des frais supplémentaires pour paiement par carte bancaire. Un commerçant a le droit de refuser un paiement par carte ou de fixer un seuil minimal, mais il doit l'afficher clairement. Certains commerçants n’acceptent les paiements par carte que s’ils sont supérieurs à un montant minimum, en raison des frais supportés. Si votre carte autorise des paiements à l’étranger, ils sont aussi gratuits pour les paiements effectués dans la zone Euro. Ailleurs, une commission est prélevée.

En cas d’utilisation frauduleuse, de perte ou de vol

Votre banque vous adresse chaque mois un relevé de compte qui recense les retraits et les paiements effectués, par virement, chèque et carte. Vérifiez attentivement vos relevés de compte. Si vous constatez une opération par carte que vous n’avez pas réalisée, signalez-le à votre agence bancaire dans les meilleurs délais.
En cas de perte ou de vol, contactez tout de suite votre banque pour éviter les éventuels usages frauduleux.

En cas d'utilisation frauduleuse à distance ou de contrefaçon, la réclamation doit en effet se faire dans un délai de soixante-dix jours à compter de la date de l'opération contestée et ne peut dépasser cent vingt jours. Les sommes contestées sont recréditées sur votre compte.

Le titulaire d'une carte bancaire supporte la perte subie, en cas de perte ou de vol, avant la mise en opposition, dans la limite d'un plafond qui ne peut dépasser 150 €. Mais la faute lourde, constituée par la négligence, ou le défaut d'opposition dans les meilleurs délais (compte tenu de vos habitudes d'utilisation de la carte), empêche l'application de cette garantie. Attention : le délai de mise en opposition au-delà duquel le plafond n'est plus applicable, peut être fixé par l'émetteur de la carte, sans être inférieur à deux jours ouvrables à compter de la perte ou du vol. En règle générale, l'opposition doit être confirmée par écrit.

Consultez le guide de la sécurité des opérations bancaires, sur le site des clés de la banque

Créé le 20 juin 2007 - Dernière mise à jour le 19 septembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !