PRATIQUE

La carte bancaire

La carte bancaire est-elle sûre ?

La sécurité est une condition de base pour avoir confiance dans un moyen de paiement.

Un moyen très sûr

L’usage d’une carte bancaire est devenue si fréquent que les incidents de paiement ne sont pas exceptionnels. Mais il ne faut pas se méprendre : la carte bancaire est l'un des moyens de paiements les plus sûrs, à condition de bien respecter des règles de sécurité, faciles à appliquer.

Le taux de fraude sur les paiements et les retraits par carte, enregistré en 2013 dans les systèmes français, est de 0,080 %. Ce taux est stable par rapport à 2012, pour la première fois après cinq années de hausse.

Le montant des fraudes en 2013 a été de 469,9 millions d’euros, en hausse de 4,3 % par rapport à 2012, pour un montant total de 586,5 milliards d’euros de transactions réalisées par cartes en France et à l'étranger en 2013.

Mais un souci constant d'améliorer la sécurité

La préoccupation de sécuriser au maximum le système des cartes bancaires est constant. Plusieurs dispositifs ont été mis en place. La France a été pilote avec l’introduction de la puce et du système de code secret composé par le porteur à chaque opération dès 1992. Depuis 2002, les cartes CB se sont équipées d’une puce au nouveau standard international EMV. Depuis 2005, un système de cryptage supplémentaire, le DDA (Dynamic Data Authentication), est ajouté aux cartes dites de troisième génération : chaque transaction génère une signature unique calculée à partir de données aléatoires et renforce ainsi la sécurité des paiements.

Le taux de fraude sur les paiements par carte sur internet baisse significativement : 0,229 % pour 2013 contre 0,290 % en 2012 et 0,341 % en 2011. Toutefois, le taux de fraude à la carte sur internet demeure vingt fois supérieur au taux de fraude constaté sur les paiements de proximité. Et en raison du fort développement des paiements sur internet, le montant en euros des transactions frauduleuses continue de progresser, passant de 109,4 millions d'euros en 2012 à 125 millions en 2013.

Les transactions par carte bancaire sur internet représentent 11 % des paiements nationaux mais 64,6 % de la fraude, soit 125 millions d’euros.

Toutefois, la réglementation relative à la protection du consommateur est, en principe, suffisamment adaptée pour que le porteur de la carte ne subisse pas de préjudices liés à ces types de fraude.

Selon l'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement mis en place auprès de la Banque de France, une grande majorité des porteurs disposent de cartes bancaires équipées de dispositifs d'authentification renforcée, ce qui explique la baisse du taux de fraude. Et les transactions validées par le système d'authentification "3D Secure" se sont largement généralisées en France : sur 34,3 milliards d’euros de paiements, 10,1 milliards ont été sécurisés par ce dispositif. Il repose sur l'envoi d'un code à usage unique par SMS sur un téléphone mobile, indispensable pour finaliser la transaction en ligne. Cependant, le taux de commerçants en ligne équipés de tels dispositifs est encore faible, atteignant seulement 43 %.

Créé le 29 octobre 2009 - Dernière mise à jour le 17 juillet 2014
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !