PRATIQUE

DÉCRYPTAGES

Seniors : emprunter

Le prêt hypothécaire cautionné, une solution sans examen médical

 Face aux difficultés pour les Seniors d’avoir recours à l’emprunt, ce prêt consiste à rendre liquide une partie de leur patrimoine et à leur permettre de financer leurs besoins actuels ou leurs projets.

Cette offre est réservée aux personnes de plus de 60 ans pour permettre à cette tranche de la population d’emprunter plus facilement, et surtout pour des montants plus importants.

Ce prêt peut avoir des utilisations très diverses. Selon le site internet du Crédit Immobilier de France, il peut aider le Senior à financer des travaux dans son logement mais aussi lui permettre de prêter de l’argent à ses enfants ou d’acquérir une résidence principale ou secondaire.

Selon les cas il s’apparente donc à un crédit à la consommation ou à un crédit immobilier.

Comment fonctionne-t-il ?

Imaginons un couple de retraités qui souhaitent réaliser des travaux dans la résidence principale dont ils sont propriétaires. Disposant de revenus confortables, ils pourraient facilement obtenir un prêt de leur banquier s’ils étaient plus jeunes. Or, en considérant leur âge, le banquier va soit refuser de leur octroyer un prêt classique soit appliquer des conditions prohibitives à ce prêt. L’alternative pour ce couple peut être de recourir au prêt hypothécaire cautionné.

Avant l’attribution de ce prêt, une analyse classique de la solvabilité de l'emprunteur est menée, ce qui signifie que vos revenus seront étudiés pour déterminer votre capacité de remboursement mensuelle.

Le bien immobilier dont vous êtes propriétaire et qui sera hypothéqué sera expertisé et le montant du prêt s’élèvera au maximum à 70 % de cette valeur.

D’après l’Insee, en 2010, le patrimoine immobilier des ménages retraités représente 61,7 % du patrimoine. La valeur moyenne des logements des ménages retraités s’élève à 139 000 euros.

La grande différence avec un prêt classique est que la visite médicale n’est pas nécessaire. L’assurance emprunteur (souvent très coûteuse pour les Seniors) n’est en effet pas exigée. Elle est remplacée par une caution attribuée par CNP Caution (filiale de l’assureur CNP Assurances).

Il s’agit d’un prêt à taux fixe, amortissable, et qui ne peut excéder une durée maximale de 25 ans.

L’amortissement constitue une grande différence avec le prêt viager hypothécaire pour lequel le remboursement n’est dû qu’avec le décès de l’emprunteur.

En cas de décès avant l’échéance, le capital restant dû constitue un passif successoral. Le règlement de ce passif se fait alors directement entre la succession et CNP Caution.

Ce prêt étant amortissable, il est plus avantageux que le prêt viager hypothécaire pour les héritiers. En effet, à son échéance, ceux-ci ont une somme moindre à déduire de leur succession.

Quel est son coût ?

Au coût de l’hypothèque (un peu moins de 2 % du montant du prêt), il faut ajouter le coût de la caution (1% de ce même montant) et les frais de dossier (entre 1% et 2%).

Créé le 30 juin 2009 - Dernière mise à jour le 01 mars 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Noter cet article
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 0

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !