Notation extra-financière

Le développement de l’Investissement Socialement Responsable a fait naître le besoin de notation extra-financière, c'est-à-dire qui ne prend pas en compte uniquement les aspects financiers.

Notation extra-financière

Qu’est-ce que la notation extra-financière ?

La notation extra-financière est une évaluation d’une entreprise qui ne se base pas uniquement sur ses performances économiques mais aussi sur son comportement vis-à-vis de l’environnement, sur le respect des valeurs sociales, sur son engagement sociétal et son gouvernement d’entreprise.

Chaque domaine d’analyse donne lieu à une évaluation selon différents critères (transparence, innovation, communication…) et est pondéré pour obtenir une note finale.

À quoi sert la notation extra-financière ?

Une notation extra-financière peut être effectuée à la demande d’investisseurs qui veulent estimer la responsabilité sociale d’une entreprise avant de l’intégrer à son portefeuille.

Les fonds ISR intègrent dans leurs décisions de placement des critères extra-financiers en plus des critères de performances économiques. Exemples de critères extra-financiers : la contribution à l’amélioration de la santé publique, l’adoption d’un code de conduite, la valorisation de la formation professionnelle, l’amélioration des conditions d’hygiène et de sécurité, le respect des droits de l’Homme, la mise en place d’une politique de protection de l’environnement, la lutte contre la corruption, etc.

La notation extra-financière peut aussi être demandée par une entreprise qui souhaite connaître son positionnement en termes de responsabilité sociale. Progressivement, les sociétés mesurent et communiquent sur leurs performances sociales et environnementales.

Les agences de notation extra-financière

Les agences de notation extra-financière sont des entreprises indépendantes.

Les principales agences de notation extra-financière sont Core Ratings, Eiris, Trucost au Royaume-Uni, CAER en Australie et Nouvelle-Zélande, Vigeo et Ethifinance en France, Innovest et KLD aux États-Unis…

Certaines de ces agences sont spécialisées dans un domaine particulier. Par exemple, Trucost au Royaume-Uni se focalise sur la dimension environnementale, Ethifinance en France ne prend en compte que les petites et moyennes entreprises. Vigeo, en revanche, évalue les niveaux de gestion responsable, sociale et environnementale de tout type d’entreprises, privées et publiques.

Toutes les agences ne prennent pas en compte les mêmes critères dans leur notation, mais on peut trouver des domaines communs : la politique de ressources humaines, les relations avec les clients, les fournisseurs et les sous-traitants, le respect de l’environnement, la gouvernance d’entreprise…

Certains critères sont considérés comme des « critères d’exclusion ».

Les agences de notation excluent de leurs analyses les entreprises qui sont dans des secteurs d’activité tels que le tabac, l’alcool, le jeu, la prostitution, l’armement, etc. Sont aussi exclues les entreprises qui pratiquent le travail des enfants, les tests sur animaux, etc. Ces critères peuvent être variables d’un pays à un autre.

Comment se font les notations extra-financières ?

Pour établir l’évaluation d’une entreprise, les agences de notation extra-financière s’appuient sur les documents  publics, notamment les documents obligatoires (liasses fiscales, bilan social…), mais aussi sur des entretiens avec le personnel, des questionnaires envoyés aux entreprises et des rencontres avec la direction et l’environnement direct de l’entreprise (syndicats, ONG, fournisseurs, clients…). Les méthodes de collecte de ces informations sont différentes d’une agence à une autre.

Certaines agences extra-financières reprennent le système de notation par lettre et signes + ou - des agences de notation financière   Définition Les agences de notation financière sont des entreprises indépendantes qui établissent, une appréciation du risque de solvabilité financière d’une entreprise, d’un Etat, d’une collectivité locale (communes, départements, régions) ou d’une opération financière. Le rôle des agences de notation est de mesurer le risque de non remboursement des dettes que présente l’emprunteur.
Chaque agence possède son système de notation. Schématiquement, les notes s’établissent de A à D avec des échelons intermédiaires. Les notes peuvent être ainsi accompagnées d’un « + » ou « - » ou encore d’un « 1 » ou « 2 ».
.

L’agence de notation BMJ Ratings propose des notations extra-financières de DDD à AAA agrémentées de signes « + » ou « - » selon la tendance prise par la société.
D’autres, comme Vigeo par exemple, utilise des signes, de « ++ » pour les meilleures entreprises à « --» pour les entreprises qui ne font pas d’effort.

Les indices boursiers éthiques

Les indices éthiques sont des indices qui prennent en compte les considérations environnementales, sociales et sociétales des entreprises. Faire partie d’un indice éthique pour une entreprise est signe d’une forte responsabilité sociale et environnementale.

Les principaux indices éthiques en Europe

Nom de l'indice

Date de création

Agence de notation extra-financière

Nombre de valeurs

ASPI Eurozone
(Advanced Sustainable Performance Indice)

juin 2001

Vigeo (France)

120

DJSI Stoxx
(Dow Jones Sustainability Index)

octobre 2001

SAM (Suisse)

300

ESI
(Ethibel Sustainability Index)

juin 2001

Ethibel (Belgique)

200

FTSE4Good
(Financial Times Stock Exchange)

juillet 2001

Eiris (Royaume-Uni)

305

Sont exclues des ces indices les entreprises qui ont trait à l’alcool, au tabac, à l’armement, au nucléaire, à la pornographie…

D’autres formes d’indices boursiers éthiques existent

NYSE Euronext a lancé le 24 octobre 2008 l’indice européen « Low Carbon 100 Europe » en partenariat avec les ONG AgriSud, GoodPlanet et WWF. Il  sélectionne parmi les 300 plus grandes entreprises européennes les 100 qui émettent le moins de CO2 puis mesure leur performance économique. Parmi les entreprises sélectionnées, 17 sont françaises : Air France, ArceloMitttal, Axa, BNP, Bouygues, Carrefour, EDF, Essilor, GDF, Suez, Peugeot, PPR, Renault, Sanofi-Aventis, Veolia environnement, Vinci, Vivendi.

L’indice Domini 400 Social Index

C'est le premier indice boursier éthique au monde. Créé aux États-Unis en 1990 par Amy Domini, il regroupe 400 entreprises selon deux critères. D’une part, sont écartées toutes les entreprises qui œuvrent dans le domaine du tabac, de l’alcool, du jeu, de l’armement ou encore du nucléaire. D’autre part, sont sélectionnées les entreprises qui font le plus d’efforts en matière de respect de l’environnement, de mise en place de politiques de responsabilité sociale et de bonne gouvernance.

Créé le 25 juillet 2012 - Dernière mise à jour le 18 janvier 2013
© IEFP – la finance pour tous
 
1 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
marc , publié le 07/08/2012 11:52

+1 pour cet article, hop dans mes favoris !

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !