Aggravation de la crise en Europe

Le plan de sauvetage va-t-il réussir ?

Le scepticisme est grand y compris parmi les investisseurs. Quelques jours après l’annonce du plan, le taux des obligations à 10 ans a frôlé 7 %. Une situation jugée intenable si elle devait durer. Un plan de sauvetage d’ensemble serait alors indispensable.

"Ce plan risque de ne pas permettre à l'Espagne de sortir durablement de la crise de la dette car l'Etat et les banques vont s'installer dans un cercle vicieux sans fin où chacun finance les déficits de l'autre", estime ainsi l’économiste Stiglitz. Selon lui "le système fait que le gouvernement espagnol renfloue les banques et que les banques renflouent le gouvernement".

Et, selon l’économiste Patrick Artus, Il n’existe au fond que trois possibilités pour l’Espagne « seul grand pays de la zone euro confronté à une crise de solvabilité externe et budgétaire : soit l’acceptation par les Espagnols du retour à la solvabilité par les politiques budgétaires restrictives, la baisse des coûts salariaux ; soit l’acceptation par l’Europe… d’un  allègement de la contrainte extérieure qui pèse sur l’Espagne (financements à taux d’intérêt faibles, achats de dette par la BCE ,aide au développement du secteur exportateur en Espagne) ;… soit une sortie de l’Espagne de l’euro ».
(Source : Natixis Flash économie 14 mai 2012)

Créé le 21 juin 2012 - Dernière mise à jour le 21 juin 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Noter cet article
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 0

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !