Epargne salariale

Quelques chiffres sur l'épargne salariale

L’épargne salariale a connu jusqu’à la fin 2007, une croissance très rapide. Les encours ont chuté en 2008, suite à la crise financière et sont repartis à la hausse en 2009. Après une nouvelle baisse en 2011, les encours sont à nouveau à la hausse.

Au 31 décembre 2015, l’encours de l’épargne salariale atteignait 117,5 milliards d’euros, en hausse de 7 % par rapport au 31 décembre 2014, en raison d'une bonne tenue des marchés actions en 2015. 

Progression des actifs en épargne salariale

Ces encours se répartissent entre :

  • Les fonds d’actionnariat salarié à hauteur de 45,9 milliards d’euros soit 39 % du total.
  • Les fonds « diversifiés », investis eux même largement en actions, à hauteur de 71,6 milliards d’euros, soit 61 % du total. Cette répartition est stable depuis 2008.

Les fonds solidaires continuent de progresser fortement. En 2015, leur encours est passé à 5,2 milliards d’euros, soit un doublement en trois ans (2,6 milliards € en 2012).

La progression est également marquée pour les fonds d’investissement socialement responsable (ISR), dont l’encours atteint 22 milliards d’euros.

L’épargne salariale, majoritairement dans les grandes entreprises

Selon les statistiques de la Dares, en 2013, 8,7 millions de salariés avaient accès à au moins un dispositif d’épargne salariale. Ce chiffre ne devrait pas être fondamentalement différent en 2015 et 2016. Si, comme l’AFG, on recense lescomptes d’épargne salariale, les chiffres sont supérieurs car ils incluent notamment les comptes inactifs : 10,5 millions de comptes en 2015.  

Selon les statistiques de l’AFG, au 31 décembre 2013, 280 000 entreprises disposaient d’un plan d’épargne salariale. Malgré une diffusion accrue de l’épargne salariale, c’est toujours dans les entreprises proposant les salaires les plus élevés et dans celles employant le plus grand nombre de personnes que les dispositifs sont les plus fréquents. Selon les données du ministère du travail, 67 % des salariés des entreprises de 10 salariés ou plus sont couverts par un dispositif d’épargne salariale alors qu’ils ne sont que 10 % à l’être dans les entreprises de moins de 10 salariés. Au sein des entreprises de plus de 10 salariés, la concentration est très forte puisque plus de 94 % des salariés des entreprises de 500 salariés ou plus sont couverts par au moins un dispositif en 2013. Ils sont 73 % dans les entreprises de 50 à 499 salariés, mais seulement 16 % dans les entreprises de moins de 50 salariés.

PERCO : un succès qui se confirme

Le Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif a fortement progressé en 2015. Au 31 décembre 2015, près de 203 000 entreprises proposaient des PERCO à leurs salariés, avec près de 2 millions de comptes ouverts,  et un encours qui a atteint 12,2 milliards d'euros, soit une progression de 18 % sur 1 an. 

Créé le 13 juin 2007 - Dernière mise à jour le 25 janvier 2017
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !