Epargne salariale

PERCO/PERCOI

le Plan épargne pour la retraite collectif

Le PERCO a été créé en 2003 par la loi de réforme des retraites. C’est un produit d’épargne retraite, en entreprise. Il offre aux salariés la possibilité de se constituer individuellement un complément de retraite.

Le PERCO ne peut être le seul plan possible dans une entreprise. La possibilité d’épargner sur une plus courte période doit également être offerte. C’est pourquoi un PERCO ne peut être mis en place que dans une entreprise où existe déjà un PEE ou un PEI. Il doit obligatoirement résulter d’un accord d'entreprise avec au moins une organisation syndicale représentative.

Les sommes versées par le salarié sont indisponibles jusqu’au départ à la retraite, sauf cas de retrait anticipé prévus par la loi.
Les cas de déblocage anticipé

La sortie se fera par versement d’une rente viagère ou, si le règlement en prévoit la possibilité, par versement unique du capital accumulé. Un panachage rente/capital est également possible.

En cas de changement d’entreprise, il est possible de continuer à effectuer des versements sur son PERCO ouvert dans l’entreprise que l’on quitte, mais en payant les frais de gestion, sans bénéficier de l’abondement et sauf si un PERCO existe aussi dans la nouvelle entreprise.

L’adhésion d’un salarié au PERCO de son entreprise lui donne droit à l’établissement d’un compte épargne personnel. Le salarié peut y verser tout ou partie de ses primes d’intéressement et de ses primes de participation. Il peut y ajouter des « versements volontaires ». L’entreprise peut y ajouter une contribution proportionnelle à chaque versement, y compris sur les primes de participation. (l’abondement). Il peut aussi transférer des fonds préalablement placés dans un PEE ou un PEI qu’ils soient ou non disponibles. Dans ce cas, ils pourront à nouveau bénéficier de l’abondement éventuel sur les versements volontaires dans le PERCO.

L’abondement maximum est double de celui autorisé pour le PEE, soit 5 819, 52 € par an en 2012. La limite de 300 % du versement du salarié est la même. Et la limite des versements volontaires cumulés par an dans les divers plans est de 25 % du salaire brut.

L’épargnant choisit son placement en fonction des possibilités offertes. Celles ci sont inscrites dans le règlement. Le salarié doit pouvoir choisir entre au moins trois fonds présentant des profils d'investissement différents. Au moins un de ces fonds doit prévoir une part d'investissement en économie solidaire, c'est-à-dire plus particulièrement axée vers les initiatives de développement local, de réinsertion et de lutte contre l’exclusion (comme France active). Pour éviter d’avoir une part importante de son épargne retraite en actions de son propre employeur, aucun fonds ne peut être investi à plus de 5 % en titres de l'entreprise qui met en place le plan ou en titres d’entreprise non cotée.

Le régime fiscal du PERCO

Pendant la phase d’épargne, les produits des sommes versées sur le PERCO sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Au terme du PERCO, si vous optez pour une sortie en capital, les gains accumulés sur votre plan échapperont à l’impôt sur le revenu mais supporteront 15,5 % de prélèvements sociaux (en 2012). Si vous préférez le versement d’une rente viagère, le capital constitutif de votre rente échappera également à l’impôt sur le revenu. Les versements successifs de la rente (les « arrérages ») seront soumis chaque année à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux, mais sur une fraction seulement de leur montant : 40 % en cas de sortie en rente entre 60 et 69 ans ; 30 % à partir de 70 ans révolus…

Si vous utilisez un des cas de déblocage anticipé prévus par la loi, l'exonération d'impôt n'est pas remise en cause.

Le Plan épargne pour la retraite collectif interentreprises

Les Plans d’épargne pour la retraite collective interentreprises (PERCOI) ont été créés en 2003, en même temps que le PERCO, afin de faciliter l'accès aux dispositifs d'épargne retraite en entreprise pour les salariés des petites et moyennes entreprises.

La création d’un plan d’épargne retraite est possible pour les salariés et les dirigeants des entreprises de moins de 100 salariés, après mise en place d'un accord collectif regroupant plusieurs entreprises au sein d'une branche ou d'un territoire donné.

L’existence préalable d’un PEE ou d’un PEI dans les entreprises concernées est nécessaire.

Le PERCOI présente les mêmes caractéristiques que le PERCO repris ci-dessus.

Créé le 11 juin 2007 - Dernière mise à jour le 15 janvier 2013
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !