Le fonds euros, une question à 1 300 milliards d’euros

Pourquoi le fonds euros est un placement sans risque ?

Pour les clients des compagnies d’assurance, l’épargne investie dans le fonds euros est réputée sans risque : la performance financière de chaque année est obligatoirement positive ou au pire nulle ; elle est acquise définitivement au titulaire du contrat. Ce mécanisme est appelé «  effet cliquet   Définition Technique qui permet de garantir le montant des intérêts acquis en fin d’année dans le cadre d'une assurance vie en euros.
 ».

Si le résultat global annuel de la gestion est négatif, l’assureur ne peut pas répercuter les moins-values sur les contrats de ses adhérents ayant investi dans le fonds en euros. Le seul risque pour le client serait la défaillance de la compagnie, accompagnée d’une vente à perte du portefeuille géré.

C’est pourquoi l’autorité de tutelle (l’ ACP   Définition L’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) est une autorité administrative indépendante adossée à la Banque de France, créée par l’ordonnance du 21 janvier 2010, issue de la fusion de quatre autorités de la banque et de l’assurance : la Commission bancaire, le Comité des établissements de crédit et des entreprises d’investissement (CECEI), l’Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles (ACAM) et le Comité des Entreprises d’Assurance (CEA).
L’ACPR est chargée de l’agrément et de la surveillance des établissements bancaires et d’assurance dans l’intérêt de leur clientèle et de la préservation de la stabilité du système financier.
) veille au respect des règles de prudence imposées aux assureurs afin d’éviter les sinistres. En cas de difficulté persistante d’une compagnie, l’ACP organise une solution de reprise des contrats par d’autres opérateurs de la place.

En dernier ressort, depuis 1999, chaque souscripteur bénéficie d’une garantie de 70 000 € tous contrats confondus par compagnie.

Le caractère à la fois sécuritaire et rentable du fonds euros est une spécificité française. Dans aucun autre pays développé il n’existe un type de placement aussi protecteur pour l’épargnant et aussi exigeant pour l’assureur.

Les grands principes de gestion sont :

  • le respect des équilibres actif-passif : les placements sont gérés dans le but de faire face aux engagements, c’est-à-dire aux retraits de fonds,
  • une gestion à long terme : des actifs majoritairement investis en produits de taux (obligations) qui lui assurent un rendement récurrent,
  • une prise de risque limitée  : une diversification des investissements respectant le cadre de limites internes de risque,
  • une comptabilisation des actifs qui permet de ne pas intégrer instantanément les à-coups des marchés financiers.
Créé le 30 mars 2012 - Dernière mise à jour le 30 mars 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
1 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Monsablon , publié le 12/12/2014 12:07

Merci pour ce site bien documenté

Noter cet article
  • Actuellement 1 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 1

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !