Le prix de l'énergie

Les prix du gaz et de l’électricité

La France a longtemps maintenu un monopole d’Etat sur les énergies électriques et gazières. Les deux entreprises nationales, EDF et GDF, distribuaient leurs énergies respectives à des tarifs réglementés. Les règles européennes ont entraîné des changements profonds. Depuis le 1er août 2000, les marchés français de fourniture de gaz naturel et d’électricité ont été progressivement ouverts à la concurrence. La dernière étape est intervenue le 1er juillet 2007 avec l’ouverture à la concurrence du marché des particuliers.

Secteur réglementé et secteur libre

Les particuliers peuvent choisir entre :

  • Les contrats aux tarifs réglementés. Ils sont obligatoirement proposés aux clients qui en font la demande, (y compris lorsque l’on emménage dans un logement) par EDF (ou les fournisseurs historiques locaux de distribution pour l’électricité), et par GDF SUEZ ou les entreprises locales de distribution pour le gaz.

Le prix est fixé par les ministres en charge de l'économie et de l'énergie et révisable périodiquement après avis de l’autorité de régulation de l’énergie : la CRE (Commission de Régulation de l’Energie).

  • Les contrats en offre libre (appelés aussi contrats en offre de marché). Les entreprises entrées dans la concurrence proposent des contrats pour lesquels ils sont libres de fixer les prix et les modalités ; certains proposent un prix fixe pendant 2 ans, d’autres proposent de réviser les tarifs plus fréquemment, etc.

Possibilité de réversibilité. Lorsque l’on a souscrit un contrat à prix libre pour un logement, il est toujours possible de souscrire à nouveau un contrat à tarif réglementé aussi bien pour l’électricité que pour le gaz.

Il existe actuellement 9 fournisseurs nationaux d’électricité (y compris EDF) pour les particuliers et 7 fournisseurs de gaz naturel (y compris Gaz de France Dolcevita) dont quatre proposent à la fois du Gaz et de l’électricité (dont EDF et Gaz de France).
Pour des informations complémentaires voir l’espace « Particuliers » du site de la CRE.

Un marché encore très fermé

Au 31 mars 2011, s’agissant de l’électricité, selon la CRE, 5 % des particuliers avaient opté pour un contrat à prix libres. La CRE note aussi que le rythme d’ouverture du marché, est reparti à la hausse. Seulement 7 000 clients avaient changé de fournisseur au 4ème trimestre 2010. Ils sont 41 000 à la fin du premier trimestre 2011. S’agissant du gaz, ils sont en moyenne 12% à avoir opté pour les tarifs libres (88 % restant sous contrat à tarif réglementé).
Voir l'observatoire des marchés sur le site de la Commission de Régulation d'Énergie.

Ce qui compte pour la grande majorité des ménages, c’est donc l’évolution des tarifs réglementés.

Créé le 05 mai 2011 - Dernière mise à jour le 23 janvier 2013
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !