Les monnaies locales et complémentaires

Qu’est-ce qu’une monnaie locale ?

Une monnaie locale est un instrument de paiement qui ne peut être utilisé que sur un territoire restreint, une commune ou une communauté de communes. 
Elle est mise en place par une association qui en assure la gestion avec l’aide d’un établissement financier. L’association fait adhérer des entreprises et des commerçants qui peuvent rejoindre son système. Ces professionnels doivent alors souscrire à une charte éthique qui intègre des notions de respect de l’environnement, des conditions de travail et plus généralement de respect de l’être humain. 
La monnaie locale prend la forme de billets aux couleurs de la ville. Le rendu de monnaie s’effectue avec des pièces en euros. 
Toutes les monnaies locales sont adossées à la monnaie nationale. Une unité de monnaie locale vaut un euro.

Une monnaie locale est légale, en conformité avec l’article L521-2 du Code monétaire et financier si elle est confinée à un territoire restreint et qu’elle ne concerne qu’un éventail réduit de biens et de services.

À quoi sert une monnaie locale ?

Le principe est de développer l’économie locale en favorisant le commerce et la production de proximité. Par exemple, les supermarchés et hypermarchés ne sont pas admis dans ces systèmes. 
Le but est aussi de contrer la  thésaurisation   Définition Conservation de la monnaie pour elle-même. Il s’agit d’accumuler de la monnaie pour en tirer un meilleur usage dans le futur.
. Cette monnaie locale ne peut pas être placée et produire des intérêts. Surtout, elle a une date de validité. Passé cette date, chaque billet doit recevoir une vignette ou un timbre pour être actualisé avec une valeur faciale plus faible. C’est donc une  monnaie « fondante »   Définition Monnaie qui perd de la valeur avec le temps, qui ne peut pas être utilisée comme réserve de valeur.
, c’est-à-dire une monnaie qui perd de la valeur avec le temps , qui ne peut pas être conservée. Dans la plupart des cas, la valeur du billet perd 2 % tous les 3 ou 6 mois, si elle n’est pas utilisée avant la date de validité. 
La monnaie locale et complémentaire ne recouvre que deux fonctions : une unité de valeur et un instrument d’échange. Elle perd totalement la dimension réserve de valeur que possède la monnaie nationale. 
Enfin, la monnaie locale a aussi une dimension sociale et solidaire. Les fonds récupérés peuvent servir à financer des projets sociaux au niveau de la commune. Par exemple, les chômeurs peuvent percevoir une aide sous forme de cette monnaie.

Quel est le fonctionnement d’une monnaie locale ?

La monnaie locale permet de payer des transactions entre particuliers et entreprises et entre entreprises. Au départ, les particuliers, et dans certains cas les entreprises, doivent échanger des euros contre de la monnaie locale. Ces euros échangés forment un fonds de garantie qui est géré par la banque partenaire. Les entreprises, et parfois les particuliers, ont la possibilité de reconvertir cette monnaie locale contre des euros, à condition de verser une commission.

Créé le 28 mars 2012 - Dernière mise à jour le 28 mars 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
4 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Lambert , publié le 19/06/2016 18:08

Je n'ai pas de commentaire à faire. Je désirerais seulement m'abonner à la lettre mensuelle dont je viens d'apprendre l'existence par le cours de fun-mooc (drôle de nom) sur l'économie.

loup , publié le 13/05/2015 13:27

je trouve cela intéréssant

TH , publié le 09/04/2013 13:32

A l'époque d'une crise telle que nous la connaissons, l'idée d'une monnaie locale n'est pas tant de remplacer l'Euro (cette idée relève de la folie ou du rêve, là oui), mais de pouvoir proposer une monnaie qui ne serait acceptée que par des commerçants dont on sait (contrôle par une association spécialement créée) qu'ils s'évertuent à proposer des produits locaux, équitable, pas nocif pour l'environnement avec une politique de ressources humaines...humaine.
la monnaie locale reste un outil, pour qui le souhaite, pour diriger sa consommation vers des entreprises vertueuses et reconnues comme telle. et si la monnaie est fondante, c'est pour éviter que cette monnaie reste en épargne: on parle, dans les exemples, de l'équivalent de 10 000 € de billets émis. si la moitié reste à la maison, cela limiterait trop l'impact voulu.

pec75006 , publié le 14/05/2012 16:17

il faut être fou ou rêveur pour imaginer un tel système, alors que l'on crée une monnaie unique européenne. A quand l'échange de haricots.
a une époque où il afut surveiller chaque dépense, créer une monnaie fondante est contraire à la déontologie élémentaire de la part des émetteurs qui compte sur la négligeance des bénéficiares pour récupérer quelques sous, qui serviront à quoi ? qui controlera ?

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !