Options

Les quatre stratégies de base

Nous présentons ici les quatre stratégies (ou positions) de base que sont l’achat d’une option d’achat, la vente d’une option d’achat, l’achat d’une option de vente et la vente d’une option de vente.

Appliquées seules, c'est à dire sans être associées à la détention d'actions, elles ont une optique spéculative, celle de tirer seulement parti d'anticipations d'évolutions de cours. 

Notons qu'en tant qu'instrument de spéculation, les options sur actions bénéficient des avantages suivants :

  • L'effet de levier, qui exprime le fait que l'évolution de la valeur de l'option est plus que proportionnellement sensible à celle des actions sous-jacentes (tandis que le montant de la mise de fonds ne représente qu'un faible pourcentage du prix de l'action concernée).
  • Le risque encouru pour l'acheteur est d'un montant connu dès l'origine de l'opération et limité.
  • Dans le cas d'une acquisition d'options sans détention des actions sous-jacentes ou objectif d'en acquérir, la position d’acheteur d’options (call ou put) est purement spéculative. Vous pariez sur un mouvement de marché dont vous espérez profiter en exerçant vos options à l’échéance et en débouclant ensuite la position en actions ainsi obtenue. La perte est au maximum égale à la prime en cas de scénario défavorable d’évolution des cours mais le gain peut être important si les choses vont dans le bon sens. Les stratégies d’achat d’options peuvent être utilisées à dose homéopathique pour doper la performance d’un portefeuille financier.
  • La position de vendeur d’options (call ou put) qui ne détient pas des actions sous-jacentes est très risquée. Vous engrangez un gain certain au départ : la prime ; vous êtes dans la logique de l’assureur. Vous espérez ensuite que les cours évolueront dans un sens favorable pour vous. Si ce n’est pas le cas, l’acheteur exercera son option ; la perte finale peut alors s’avérer très lourde pour vous. A déconseiller fortement si tant est que votre établissement financier vous autorise à faire ce type d’opérations sans que vous ayez de position sur les actions par ailleurs.
  • Il est possible d’acheter simultanément un call et un put portant sur la même action. On parle de « straddle » si les prix d’exercice sont identiques et de « strangle » s’ils sont différents. Vous payez deux primes, vous pouvez gagner à la hausse comme à la baisse du marché à condition toutefois que le mouvement des cours soit suffisamment fort pour compenser les primes payées.
  • Pour une utilisation en tant qu'outil de gestion ou de complément d'un portefeuille d'actions, reportez-vous à l' article "Les options associées aux actions" .
Créé le 18 avril 2008 - Dernière mise à jour le 23 avril 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !