Hedge funds

1er débat : plus risqués ?

« Les hedge funds sont des fonds d’investissement d’un type particulier. Il n’existe pas de définition légale, précise et formelle du terme. Le terme lui-même est trompeur. La traduction littérale en français est « fonds de couverture », c’est-à-dire se livrant à des placements de protection contre les fluctuations des marchés considérés. Une telle définition devrait les faire pencher du côté des fonds sans risque ; or, au contraire il s’agit de fonds particulièrement risqués, beaucoup plus risqués que les fonds communs de placement (OPCVM). »

Commentaire HDF

  • Sur 20 ans, les hedge funds ont surperformé de 4 fois les indices actions.
  • En 2008, les actions ont perdu 50 % alors que les hedge funds ont perdu environ 15 %.
  • Les HF offrent donc plus de rendement et moins de risques que les FCP.
  • Fonds de couverture n’est donc pas trompeur : to hedge veut dire se protéger, couvrir.

Réponse de lafinancepourtous

1) Il existe plusieurs fournisseurs d’indice de performance de hedge funds, dont les principaux sont :

Parmi d’autres, des travaux récemment publiés par Michel Aglietta et Sandra Rigot, deux chercheurs faisant autorité, font état d’évaluation de rendements qui ne corroborent pas les chiffres avancées ci-dessus (« Crise et rénovation de la finance » Odile Jacob- Economie, Paris, mars 2009) :

« Selon la base de données CSFB Tremont qui publie les indices par stratégie, les performances sur longue période… sont loin d’être reluisantes. Le rendement moyen de l’indice global est de 3,78 % » (période 31/01/1994 à 31/01/2008).(page 303 tableau page 304).

En ce qui concerne l’année 2008 (de janvier à octobre), l’indice global connaît, selon les mêmes sources, un rendement moyen en recul de 19,03 %.

Commentaire des auteurs : « on remarque que toutes les stratégies d’arbitrage sur lesquelles les hedge funds ont établi leur réputation, parce qu’elles sont censées être indépendantes des avatars des marchés, sont les plus lourdement touchées. L’accélération de la crise en septembre et en octobre provoque un véritable effondrement des performances. » (idem page 316).

2) De plus, l’existence même de nombreux indices supposés être représentatifs de l’évolution des performances des hedge funds est l’indice d’une grave difficulté à mesurer correctement les rendements de ce type de fonds. Les indices ont par construction des biais importants soulignés par la plupart de ceux qui travaillent sur ces données, comme par exemple.

François-Serge Lhabitant, HEC Lausanne, membre du Conseil scientifique de l’Autorité des marchés financiers, « Les indices de hedge funds doivent-ils être éligibles ou non aux fonds grand public ? » Cahiers scientifiques de l’AMF septembre 2006.

Les principaux biais sont : la non divulgation volontaire d’informations (les hedge funds fermés et à performances médiocres n’ont aucun intérêt à communiquer) ; la sélection (les bases de données couvrent 2 330 hedge funds sur une population de plus de 8 000) ; le biais dit du survivant (retrait des bases de données des hedge funds qui ont cessé de communiquer, notamment des fonds fermés). Ces biais vont tous dans le même sens : celui d’une surestimation des performances effectives par les indices publiés. (voir également point 3 à propos de l’utilisation du terme « couverture »)

Créé le 19 mai 2009 - Dernière mise à jour le 21 février 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Noter cet article
  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 4

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
QUESTIONS/RÉPONSES Posez votre question
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !