Solvabilité

Dans le langage courant, être insolvable c’est ne pas pouvoir régler ses dettes lorsqu'elles arrivent à échéance, ou être dans une situation telle que la vente de ses actifs (biens immobiliers, placements financiers..) ne suffiraient pas à régler ses dettes.

La solvabilité d’une entreprise, traduit l’aptitude de celle-ci à faire face à ses engagements en cas de liquidation, c’est-à-dire d’arrêt de l’exploitation et la mise en vente des actifs. Une entreprise peut donc être considérée comme insolvable lorsqu’elle doit en effet plus qu’elle ne possède ou lorsque, sans être en faillite, elle ne peut satisfaire à certaines normes de viabilité financière.

S’agissant d’une banque, les dettes sont constituées par des dépôts à vue et des emprunts à plus ou moins long terme. Les actifs financiers sont constitués des crédits octroyés, des placements dans d’autres produits financiers, des participations notamment dans d’autres établissements financiers. Une banque doit disposer de fonds propres (capital social, bénéfice non distribué et autres fonds mis en réserve). Le niveau de fonds propres (capital social, bénéfice non distribué et autres fonds mis en réserve) est garant de la solvabilité de la banque face aux pertes que les risques pris à l'actif sont susceptibles d'engendrer. Il est particulièrement crucial que ce niveau reste en permanence suffisant compte tenu du rôle des banques et les risques en chaîne que ferait courir une faillite bancaire. C’est pourquoi la règlementation internationale ( ratio de Bâle II ) impose le respect permanent de ratios minimum de fonds propres par rapport aux crédits distribués.

A partir de ces définitions, on comprend comment la crise actuelle génère un grave problème de solvabilité :

Les actifs détenus par les banques sont dévalorisés, que les banques les vendent ou non. Ce sont notamment les fameux «actifs toxiques » liés aux titrisations aventureuses. Cela se traduit soit en pertes d’exploitation, soit par une diminution des actifs et une détérioration du bilan. Sans être en faillite, les banques restent en-deçà des normes de viabilité financière. Le climat d’insécurité que cela engendre menace la stabilité de tout le système bancaire.

Pour aller plus loin, notamment sur la différence entre solvabilité et liquidité : un article sur le site Telos

Créé le 23 octobre 2008 - Dernière mise à jour le 24 mars 2013
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Noter cet article
  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 5

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
QUESTIONS/RÉPONSES Posez votre question
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !