PRATIQUE

Outil salarial pour les PME

De mieux en mieux adaptés aux petites structures, les dispositifs d’épargne salariale constituent autant d’outils mis à la disposition du chef d’entreprise lui permettant d’affiner la politique sociale qu’il souhaite mettre en œuvre au sein de son entreprise à moyen ou à long terme. Outil de motivation et de fidélisation des salariés, outil patrimonial assorti d’avantages fiscaux intéressants, l’épargne salariale présente des atouts évidents tant en termes financiers qu’en termes de management.

Créé le 13 juin 2007 - Dernière mise à jour le 20 février 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
2 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
marie , publié le 07/11/2016 11:45

l'assureur a t'il le droit de geler un contrat collectif retraite complémentaire article 83 signé en 1995 ! merci de votre réponse !

Ludovic , publié le 18/06/2015 03:53

Bonjour,Merci pour cet article.

Avec le temps, la nature de l effort d épargne évolue. La constitution d une épargne de précaution n est pas négociable sinon au moindre coût dur, il faut se tourner vers la banque ou solliciter son entourage (qui ne peut pas forcément nous aider).
On ne prête qu aux riches . Vous arriverez à solliciter des facilités de trésorerie mais à quel taux ? Une fois que vous disposez de 3 e0 6 mois de de9penses, on peut commencer e0 se tourner vers d autres investissements. Pour des questions de motivation personnelle, je trouve qu il est plus stimulant de faire diminuer la part consacré à l épargne de précaution avec le temps.

Par exemple, on peut y consacrer 80% de son épargne tant qu on n a pas 2 mois de dépenses devant soit, puis 50% Un peu comme lorsqu on fait un régime, on s autorise un écart. En outre, cela permet de se familiariser progressivement avec les autres supports financiers : si du jour au lendemain, vous vous retrouvez avec 100% de votre épargne à investir dans un support que vous ne connaissez pas, vous pourriez être un peu désœuvré (problème de riche, peut être, mais problème quand même).

Je trouve tre8s intéressante cette idée d un taux d épargne progressif, c est ce qu entend une partie de la théorie économique (la taux marginal d épargne augmente avec le revenu, sauf effet de frime qui amène à dépenser relativement plus pour imiter les voisins. on ne parle plus trop en termes de classe sociale ).

j aimerais ajouter un point et retourner l équation de départ : dépenses = revenus épargne Mathématiquement, c est exactement la même chose. Mais présenté de la sorte, l objectif est de dire que l épargne n est pas ce qui reste une fois les dépenses faites, mais bien un choix de gestion dès le début du mois ( se payer d abord ). L objectif d épargne devrait être premier. L idée n est bien sûr pas de se priver de tout, mais de dépenser intelligemment (d ailleurs, il y a de nombreux articles intéressants sur votre site sur ce thème).Bonne journée !

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !