PRATIQUE

Les aides pour acquérir votre résidence principale

Un ensemble d’aides a été mis en place pour permettre l’accession à la propriété et pour limiter le montant des mensualités à rembourser suite à la mise en place d’un prêt immobilier. Elles répondent à différents cas de figure.
L’objectif est ici de vous les présenter brièvement pour que vous connaissiez leur existence. Si vous pensez que vous pouvez bénéficier de certaines d’entre elles, des détails supplémentaires.

Le prêt acquisition d'Action Logement

En tant que salarié d’une entreprise employant plus de 20 personnes, sachez que vous pouvez bénéficier du prêt pour acquisition d'Action Logement. Doté d’un taux très intéressant (1,75 % hors assurance), ce prêt a néanmoins un montant limité puisqu’il peut atteindre un maximum de 25.000 euros.
Lire l’article le prêt acquisition d'Action Logement

Le prêt d'accession sociale (PAS)

Le prêt d'accession sociale (PAS) a été instauré pour favoriser l'accession à la propriété des ménages aux ressources moyennes ou modestes, qui n’ont pas d’apport personnel. Il permet de financer la résidence principale dans le neuf ou dans l'ancien. Accordé par les établissements financiers ayant signé une convention avec l'Etat, le PAS est un prêt conventionné réglementé. Son taux d'intérêt est plafonné et dépend de la durée du prêt. L’avantage de ce prêt est qu’il peut financer la totalité du prix d’achat du bien immobilier. Ses conditions d’accès ont été récemment assouplies car les plafonds de ressources ouvrant droit à un PAS ont été relevés sensiblement depuis le 1er novembre 2008.
Lire l'article consacré à ce prêt

Le prêt à taux zéro + (ou PTZ+)

A compter de janvier 2012, le « PTZ+ » ne concerne plus l’ensemble des ménages souhaitant acquérir leur résidence principale. Il est désormais accordé sous condition de ressources et quasiment exclusivement disponible pour les logements neufs : seuls les logements HLM achetés par leur locataire restent inclus dans le dispositif.
Lire l'article sur le PTZ+

La vente à la découpe

La vente à la découpe peut représenter une opportunité intéressante dans le cas où le propriétaire d’un lot immobilier choisit de s’en dessaisir.
Si vous êtes locataire du bien vous pourrez l’acquérir à des conditions avantageuses puisque la décote sur le prix du bien est généralement comprise entre 6 % et 12 %.

Créé le 04 février 2010 - Dernière mise à jour le 01 septembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !