PRATIQUE

Prêt immo : l'essentiel à savoir

Solution la plus couramment utilisée pour financer l’achat d’un bien immobilier, seul ou en complément d’un apport personnel et/ou d’un prêt aidé, le prêt bancaire est distribué par les banques de dépôt ou certains établissements spécialisés. Il peut aussi bien financer votre future résidence principale, une résidence secondaire ou un investissement locatif.

La mise en place du prêt

Pour consentir ce prêt, la banque pourra vous demander un apport personnel correspondant à 10 % voire 20 % du montant total de l’opération à financer.

Les frais d’agence immobilière font partie intégrante du coût, dans le cas où il est prévu qu'ils soient payés par l'acheteur.

Le montage financier du dossier comporte une série de simulations sur la vie du prêt (durée, échéancier, montant mensuel du remboursement, taux d’intérêt, …) à partir de pièces justificatives (bulletins de salaires, échéancier fiscal, livret de famille,…).

Les fonds ne seront débloqués que lors de la signature définitive de l’acte de vente, sous la responsabilité du notaire qui recevra l’acte de vente et l’acte de prêt.

La durée d’un prêt immobilier bancaire n’est pas limitée par la réglementation. Cependant l’augmentation des prix de l’immobilier et aussi l’allongement de la durée de la vie conduisent à un allongement de la durée des prêts ce qui conduit de plus en plus de personnes à s’endetter pour des durées de plus en plus longues, qui peuvent atteindre jusqu’à 30 ans et plus.

Actuellement, la durée moyenne se situe autour de 20 ans. Mais la durée réelle est beaucoup plus courte, autour de 12 ans, en raison de la survenance d’événements dans la vie qui permettent une fin anticipée de remboursement (revente du bien actuel avec bénéfice, héritage, dons,…) du prêt.

Plus la durée du crédit est longue, plus son coût total pour l’emprunteur s’élève.

Pourquoi ? car les intérêts sont calculés, à chaque échéance, sur le capital restant dû : plus le rythme de remboursement est lent, plus le capital restant dû est important et plus les intérêts sont élevés.
En contrepartie, plus la durée du crédit est longue, plus les échéances sont faibles.

Liens :
Ministère du logement
Portail du gouvernement Premier Ministre
Service public
Agence Nationale pour l’Information sur le Logement

Créé le 03 mars 2009 - Dernière mise à jour le 02 septembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
5 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 02/08/2016 10:50

Bonjour,

Pour connaître l'existence éventuelle d'une action de groupe sur ce sujet, il convient de vous adresser à l'Institut national de la consommation, qui pourra vous renseigner.
Vous trouverez depuis ce lien des informations utiles sur les actions de groupe : http://www.lafinancepourtous.com/Vie-familiale-et-consommation/Regler-ses-litiges/Agir-en-justice/L-action-de-groupe-ou-Class-Action

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

WGC007 , publié le 02/08/2016 07:06

Merci de me confirmer l'existence d'une action de groupe contre les banques dans le domaine des prêts variables immobilier souscrits en 2007 (taux 3,80%) sans clause bloquante sur le taux minimum quand le taux d'emprunt immobilier en 2016 est inférieur à 2%. Puis je demander retour du le trop perçu par la banque sur les intérêts versés depuis la chute des taux ?

L’équipe de l’IEFP, publié le 31/12/2015 10:40

Bonjour,

Merci pour votre témoignage. Toutefois, la situation de chômage si elle réduit l'accès au crédit immobilier ne l'interdit pas pour autant. En fonction de votre situation (financière, personnelle, patrimoniale), des solutions existent mêmes si elles sont sûrement plus difficiles à trouver.

Meilleures salutations.
L'Equipe de Lafinancepourtous.com

Elis , publié le 28/12/2015 23:28

bonjour,
suite à mon expérience perso actuelle, dans tous les descriptifs des prêts, même le p.a.s., vous oubliez de préciser une chose =
quand on est au chômage, la réponse sera : non catégorique !!

je suis au chômage, seule, locataire, sans enfant à charge maintenant; avec un appartement en vente comme garantie (héritage récent).
la somme dont j'ai besoin pour mon projet est environ de 50% la valeur de l'appartement par ailleurs.
aussi: mon loyer sera alors divisé par 2; + qques autres charges idem.
mais les banques consultées s'en contrefichent >> les allocs chômage sont le 0 éliminatoire pour toute demande de prêt !!

il serait donc bien que vous actualisiez vos données --vous et tous ceux qui donnent des infos sur internet-- afin de préciser ce fait.
qu'ainsi nous ne perdions plus de temps en démarches infinies auprès de divers organismes.
d'avance merci.

Mary , publié le 11/09/2015 10:24

Articles intéressants et accessibles à tous

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !