PRATIQUE

DÉCRYPTAGES

Jeunes : se loger

Comment gérer les situations difficiles

L’un des colocataires peut avoir des difficultés à payer sa quote-part de frais. Cela met les autres colocataires dans une situation très délicate car ils sont redevables de la totalité du loyer et charges vis-à-vis du bailleur. Les colocataires peuvent faire jouer la caution  (le plus souvent ses parents) du colocataire qui fait défaut s’il est vraiment insolvable.

En dernier recours, la colocation peut être dissoute. Ce sera alors la loi de 1989, relative à la location, qui s’appliquera. Chacun des colocataires devra donner son congé au bailleur à travers une lettre recommandée avec accusé de réception, trois mois à l’avance (ou un mois dans le cas d’une location meublée).

Le congé doit être simultanément donné par tous les colocataires, ce qui implique l’accord du colocataire mauvais payeur.

Le départ inopiné de l’un des colocataires met également les autres en difficulté. Pour affronter cette situation ils doivent donc trouver au plus vite un autre colocataire. Si cette démarche n’aboutit pas ils ont quelques recours. Ils peuvent faire jouer la clause de solidarité si elle existe, ou dissoudre la colocation s’ils n’ont vraiment plus les moyens de payer le loyer.

Créé le 24 mars 2010 - Dernière mise à jour le 02 septembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !