Accueil ›› Outils ›› Dictionnaire ›› F

Dictionnaire

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - Z
 

FBSCI

Fondation pour le Bureau des standards comptables internationaux est elle aussi plus connue sous son sigle anglais IASCF (International Accounting Standards Committee Foundation). L'IASCF a été créée en même temps que l'IASB (2001) sous la forme d'une entité à but non lucratif enregistrée dans l'Etat du Delaware aux Etats-Unis, pour nommer les membres de l'IASB.

Consulter le site de L'IASB.

 

FED (Federal Reserve System)

Banque centrale des États-Unis.

 

FICP : Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers.

Le FICP permet de recenser les personnes ayant été confrontées à des incidents de paiement graves, c’est à dire :
- qui n’ont pas payé deux mensualités consécutives de leur crédit ou sont redevables d’un montant supérieur à deux mensualités ;
- qui sont poursuivies pour défaut de paiement et ont vu la banque ou l’établissement bancaire prononcer contre elles une « déchéance de terme » (c’est-à-dire réclamer l’ensemble des sommes dues) ;
- qui sont redevables d’au moins 500 € depuis 60 jours et n’ont pas répondu à une mise en demeure ;
- qui suivent une procédure de surendettement auprès de la Banque de France.

Les banques et organismes de crédit doivent consulter le FICP avant de répondre à des demandes de crédit de la part de particuliers. En cas d’inscription au fichier, le crédit sera le plus souvent refusé, mais cela n’est pas obligatoire.

Les informations sont supprimées du fichier dès que la dette est remboursée ou à expiration d’un délai de cinq ans. Pour les personnes en procédure de surendettement le délai est de 10 ans, ou dès que tous les créanciers du « plan conventionnel de redressement » ont été remboursés.

 

Finance Watch

Organisation non gouvernementale créée le 30 juin 2011 chargée du développement d’une contre-expertise sur les activités menées sur les marchés financiers par les principaux opérateurs (banques, compagnies d’assurance, hedge-funds, etc.). Souvent qualifié de « Greenpeace de la finance », elle est composée de quatre organisations émanant d’une douzaine de pays différents et de dix-sept experts dans le domaine financier.

 

Financement structuré

Le financement structuré consiste à regrouper des actifs et à vendre ensuite à des investisseurs des droits, structurés en tranches, fondés sur les flux de revenus générés par ces actifs sous-jacents. Cet outil de transfert du risque de crédit constitue l’une des modalités de la titrisation . Les volumes des émissions ont connu une croissance extrêmement rapide pendant les années qui ont précédé la crise des subprimes.

(Source BRI)

 

Financement interne/externe

Le financement interne provient de la mise en réserve des résultats, par opposition au financement externe qui provient de sources comme les banques ou encore les investisseurs. L’autofinancement peut être favorable car il limite les risques liés à l’endettement excessif, et est bien perçu par les partenaires de l’entreprise car il met en évidence une activité solide. Mais l’inconvénient est qu’étant donné que son coût est nul (pas d’intérêts à payer, etc.) il est possible que celui-ci se tourne vers des projets peu rentables, la contrainte de remboursement de l’argent emprunté n’étant pas présente.

 

Finansol

Créée en 1995, l’association Finansol a pour but de promouvoir et de développer la finance solidaire notamment via la mise en place d’un label chargé de distinguer les placements d’épargne solidaire (livrets, fonds communs de placement, actionnariat solidaire…) proposés par des établissements financiers.

 

FIRIA

Le Forum international des régulateurs indépendants de l’audit a été créé avec pour missions de mettre en commun leurs connaissances de l’environnement du marché de l’audit et leur expérience pratique de la régulation de l’audit ; de promouvoir la collaboration entre eux dans leur activité de régulation ; de constituer un point de contact avec d’autres organisations internationales concernées par la qualité de l’audit. il regroupe des organismes indépendants de régulation de l’audit de 27 pays.
Consulter le site

 

Fixing

il s’agit d’un mode de cotation par confrontation de l’offre et de la demande

 

Flexisécurité

Système d’organisation du marché du travail qui combine la flexibilité des contrats permanents, la sécurité des revenus pour les travailleurs entre deux emplois et une politique active qui, par des services intensifs de suivi, d’orientation et de reconversion, facilite le retour à l’emploi des travailleurs licenciés. Source : OCDE

 

Flux de trésorerie

Différence entre les encaissements (recettes) et les décaissements (dépenses) générés par l'activité d'une société.

 

FMI

Le Fonds Monétaire International a été créé par les accords de Bretton Woods de 1944. Les 45 gouvernements alors représentés voulaient établir un cadre de coopération économique conçu pour prévenir le retour aux politiques économiques désastreuses qui avaient contribué à la Grande Dépression des années 30.Il compte actuellement 185 pays membres dont les pouvoirs de décision au sein de l’Institution sont fonction de leur contribution financière. Les Etats-Unis d’Amérique ont ainsi un pouvoir de veto.
le FMI est chargé d'assurer la stabilité du système monétaire et financier international — le système international de paiements et de taux de change des monnaies nationales qui rend possible le commerce entre pays. Le FMI poursuit les objectifs suivants : promouvoir la stabilité économique et prévenir les crises; contribuer à la résolution des crises, lorsqu'elles se produisent; promouvoir la croissance et alléger la pauvreté. Pour atteindre ces objectifs, il exerce trois fonctions essentielles : surveillance des politiques économiques des Etats membres, assistance technique et opérations de prêts aux pays en difficultés financières conditionnés par l’adoption de politique d’ajustements.

Consulter le site

 

Fonds à formule

OPCVM qui promet à une date donnée (entre 2 et 8 ans en général après la souscription) une performance calculée en fonction de l'évolution d'un ou plusieurs indices boursiers (le CAC 40, l'EuroStoxx 50…), ou de quelques actions particulières, etc. La plupart de ces placements sont assortis d'une garantie en capital, parfois soumise à conditions.

La réalisation de l’objectif de gestion doit être garantie par un établissement de crédit dont le siège social est situé dans l'OCDE, soit vis-à-vis de l'OPCVM, soit vis-à-vis des porteurs de part(s) ou d'action(s).

 

Fonds commun de placement (FCP)

OPCVM qui émet des parts et qui n’a pas la personnalité juridique, à la différence d’une société comme une SICAV. L’investisseur en achetant des parts devient membre d’une copropriété d’instruments financiers, mais ne dispose d’aucun droit de vote. Il n’en est pas actionnaire. Un FCP est représenté et géré, sur les plans administratif, financier et comptable par une société de gestion.

Source : CCSF

 

Fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI)

Organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) dont l’actif est constitué d’au moins 60 % de titres de petites et moyennes entreprises à caractère innovant et non cotées.

 

Fonds commun de placement d’entreprises (FCPE)

Organisme de placement collectif spécifique à l’épargne salariale. Il en existe deux catégories :
- FCPE dits diversifiés dont l’actif comprend au plus un tiers de titres émis par l’entreprise (actions ou obligations). Pour les titres autres que ceux émis par l’entreprise, ces FCPE respectent les règles de diversification des risques imposées dans les OPCVM ;
- FCPE dits d’actionnariat salarié dont l’actif est composé pour plus du tiers en titres émis par l’entreprise qui les propose à ses salariés. Un FCPE est généralement proposé dans le cadre d’un plan d’épargne salariale. Le FCPE dispose d’un conseil de surveillance dont le rôle est de défendre ou faire valoir les droits ou intérêts des porteurs de parts du fonds.

Source : CCSF

 

Fonds de garantie

Organisme d’indemnisation qui exerce des missions d’intérêt général au titre de la solidarité nationale, en particulier l’indemnisation des victimes qui ne peuvent pas être prises en charge par les entreprises d’assurance (l’intervention du fonds de garantie se fait à titre subsidiaire). Le champ d’intervention du Fonds de garantie concerne plusieurs domaines dont :
- le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) qui indemnise notamment les dommages résultant d’accidents de la circulation causés par des responsables inconnus, non assurés, ou les dommages résultant d’accidents de la circulation causés par des animaux sauvages…
- le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d’autres infractions (FGTI) qui indemnise notamment les victimes du terrorisme, d’infractions pénales (coups et blessures, viols, vols, escroqueries…), les propriétaires de véhicules incendiés. La loi détermine les conditions d’intervention du Fonds pour chacun de ces domaines.

www.fonddegarantie.fr

 

Fonds de garantie des dépôts et de résolution

Institué par la loi sur l’épargne et la sécurité financière (juin 1999), il a pour rôle d’indemniser les déposants lorsque l’établissement auquel les avoirs ont été confiés ne peut plus faire face à ses engagements vis-à-vis de ses clients. Cette indemnisation est limitée à 100 000 € par déposant et par établissement, pour les comptes en espèces, et à 70 000 € par investisseur, pour la garantie des titres.

 

Fonds de pension

Un fonds de pension (ou fonds de retraite) est un fonds d'investissement spécifique à la retraite par capitalisation. C'est un outil de l'épargne retraite, alimenté par l'épargne des salariés et souvent complété par l'entreprise. En France, les fonds de pension sont très peu utilisés en raison de l’importance prédominante de la retraite par répartition . En revanche, ils sont très répandus dans les pays anglo-saxons.

 

Fonds d’Investissement de Proximité (FIP)

Fonds communs de placement dont le but est d’aider au développement des PME ou PMI régionales et non cotées. Ces support offrent un avantage fiscal (Impôt sur le revenu ou ISF) en contrepartie d'un risque de perte en capital et d'une durée de blocage de 5 ans minimum.

 

Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF)

Fonds créé lors d’un sommet exceptionnel des chefs d’État et de gouvernement de la zone euro le 9 mai 2010 pour fournir des aides financières à des Etats membres de la zone Euro. Basé au Luxembourg, créé au départ pour trois ans, il a été chargé de garantir des prêts pour les Etats qui seraient dans l’incapacité de trouver, seuls, de l’argent frais sur les marchés financiers. Il agit en complément d’une facilité communautaire de 60 milliards d’euros et pourra être complété par des lignes de crédit du FMI pour un montant total de 250 milliards d’euros. L’Irlande en 2010, et le Portugal en 2011 ont été les premiers Etats à bénéficier de son intervention. En mars 2011 il a été décidé d’étendre sa capacité d’intervention à 440 Milliards d’euros et de le remplacer au-delà de 2013 par le Mécanisme Européen de stabilité (MES). Depuis juillet 2011, il a l’autorisation d’acheter des obligations d’Etat sur les marchés financiers.

D’autre part, le fonds bénéficie de la notation AAA (la meilleure) signifiant que le risque de défaut de paiement est quasi-nul et ce grâce aux garanties apportées par les 17 Etats membres de la zone euro.

 

Fonds européen d’investissement (FEI)

Créé en 1994, le Fonds européen d’investissement est un fonds spécialisé dans l’octroi de garanties destinées aux PME et dans les investissements de capital-risque. La Banque Européenne d’investissement (BEI) en est le principal actionnaire.

 

Fonds propres

Les fonds propres d’une banque ou d’une entreprise sont les ressources qui lui sont affectées d’une manière durable par les fondateurs ou les associés. Ils sont constitués par :
- le capital social ou assimilé, c'est-à-dire la somme des apports des fondateurs, associés ou actionnaires (actions, certificats d’investissements, actions à dividende prioritaire, capital physique comme les machines) ;
- les réserves, c'est-à-dire les bénéfices non distribués aux associés au cours de l’année comptable des titres de dettes subordonnées présentant des caractéristiques suffisantes de durée.

 

Fonds structurés

Les fonds structurés reproduisent en partie un indice de référence mais ont un niveau d’exposition au risque variable.

Certains fonds structurés assurent à leurs souscripteurs une protection partielle du capital. Leur gestion repose sur une technique financière, appelée « assurance de portefeuille », qui amortit les effets de la baisse de l’indice de référence.

En revanche, d’autres fonds structurés offrent un effet levier qui consiste à prendre une exposition au risque plus importante que le capital investi. Ils s’adressent en priorité aux investisseurs actifs et avertis, maîtrisant les risques liés à l’utilisation d’un effet de levier, et souhaitant dynamiser leurs portefeuilles en contrepartie d’une prise de risque accrue.

Ces fonds structurés s’adressent en priorité aux investisseurs actifs et avertis, maîtrisant les risques liés à l’utilisation d’un effet de levier, et souhaitant dynamiser leurs portefeuilles en contrepartie d’une prise de risque accrue.

Les fonds structurés sont cotés en continu sur Euronext Paris et se négocient comme n’importe quelle action cotée.

 

Forex

Contraction des termes anglais FOreign EXchange souvent utilisée pour désigner le domaine des devises et le monde du change, on parle par exemple du marché du forex pour désigner les échanges quotidiens de devises à travers le monde.

 

Forfait

Prix d’un ensemble de produits et de services dont le montant est indépendant de leur utilisation. Par exemple : cotisation à une offre groupée de produits ou services bancaires (“packages”). Chaque produit ou service inclus dans le forfait doit pouvoir être souscrit séparément.

 

Forfait social

Contribution à la charge de l'employeur, prélevée sur les rémunérations ou les gains non soumis aux cotisations de Sécurité sociale mais assujettis à la contribution sociale généralisée (CSG) : intéressement, participation, abondement, prestations de retraite supplémentaire... Depuis le 1er janvier 2012, son taux est passé à  20 % des sommes versées.

 

Formation brute de capital fixe

Elle exprime l’investissement matériel (machines, outils…) et immatériel (brevets…) réalisé par une entreprise. Il s’agit de l’achat d’actifs utilisés dans le processus de production pendant au moins un an.
Les investissements financiers ne sont pas inclus dans ce calcul, même s’il peuvent conduire (dans le cas de la prise de contrôle d’une entreprise par voie d’achat d’actions) à la possession de nouveaux outils de production. Par ailleurs cette donnée est brute, ce qui signifie que le vieillissement des matériels de production, ou le déclassement des brevets, ne sont pas comptabilisés.

 

Forum de Stabilité financière Internationale

Le Forum de Stabilité Financière internationale (FSF) a été créé en février 1999 à l’initiative des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales des pays du G7.
Il vise à coordonner les efforts de ses différents membres afin de promouvoir la stabilité financière internationale, d’améliorer le fonctionnement des marchés et de réduire les risques systémiques.
Rassemblant les autorités monétaires et financières, les superviseurs et les régulateurs des grandes places financières, ainsi que diverses institutions ou organisations internationales, le Forum constitue une instance de coopération et de discussion, qui a pour mission d’apprécier les facteurs conjoncturels et structurels de vulnérabilité et les dynamiques du système financier mondial, en vue d’identifier et de coordonner les actions à entreprendre pour répondre aux enjeux majeurs.
Le Forum a formulé des recommandations sur différents aspects essentiels au maintien de la stabilité financière internationale (liste des codes et standards internationaux, liste des centres « offshore » selon la qualité de supervision, gestion des crises, risque financier systémique posé par les hedge funds…)

Consulter le site

 

Forum pour l'investissement responsable (FIR)

Association multipartite fondée en 2001. Elle a pour vocation de promouvoir l'Investissement Socialement Responsable

 

Forum Tripartite

Le Forum de Stabilité Financière internationale (FSF) a été créé en février 1999 à l’initiative des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales des pays du G7.
Il vise à coordonner les efforts de ses différents membres afin de promouvoir la stabilité financière internationale, d’améliorer le fonctionnement des marchés et de réduire les risques systémiques.
Rassemblant les autorités monétaires et financières, les superviseurs et les régulateurs des grandes places financières, ainsi que diverses institutions ou organisations internationales, le Forum constitue une instance de coopération et de discussion, qui a pour mission d’apprécier les facteurs conjoncturels et structurels de vulnérabilité et les dynamiques du système financier mondial, en vue d’identifier et de coordonner les actions à entreprendre pour répondre aux enjeux majeurs.
Le Forum a formulé des recommandations sur différents aspects essentiels au maintien de la stabilité financière internationale (liste des codes et standards internationaux, liste des centres « offshore » selon la qualité de supervision, gestion des crises, risque financier systémique posé par les hedge funds…)

Consulter l'article sur le site de la BIS

 

Frais de forçage

Également dénommés Commission d’intervention, il s’agit d’une somme forfaitaire prélevée par le banquier lorsqu’il accepte de payer un chèque ou tout autre moyen de paiement, alors que le compte n'est pas suffisamment provisionné, ou que le découvert maximum a déjà été atteint. Cette somme s'ajoute aux agios et aux frais d'envoi de courrier.

 

Frais de tenue de compte

Frais perçus par la banque ou l'établissement de paiement pour la gestion du compte.

Source : CCSF

 

Franchise

Somme d’argent qui reste à la charge de l’assuré en cas d’indemnisation par l’assureur ou seuil d’intervention en dessous duquel l’assureur n’intervient pas. Le montant de la franchise est précisé dans le contrat d’assurance.

Le terme franchise est également utilisé pour définir un report de durée appelé délai de franchise. Voir « délai de carence ».

 

Franchissements de seuil

Les actionnaires de sociétés cotées sont tenus de se faire connaitre au delà de certains seuils de détention d’actions. Les seuils à déclarer sont ceux de 5 %, 10%, 15%, 20% et 25%. A partir de 10 % doit en outre préciser ses objectifs pour les 6 prochains mois. Lorsqu’il a franchi le seuil de 33 % (ramené à 30 % à partir de février 2011), l’actionnaire doit lancer une offre publique d’achat   Définition Une offre publique consiste pour une personne morale ou physique (l'initiateur), à faire savoir publiquement qu'elle souhaite acheter, contre une somme en espèce (OPA), ou en échange de ses propres titres (OPE) tout ou partie des titres de capital et/ou donnant accès au capital (OCA, ORA…) d'une autre société.
Elle s’effectue dans le cadre de procédures réglementées et contrôlées (en France par l'AMF).
Lire le guide pédagogique de l'AMF
. Enfin, le seuil de 95 % rend possible (et dans certains cas obligatoire) le déclenchement d’une Offre publique de retrait (OPR) par laquelle l’actionnaire majoritaire rachète les 5 % de titres restants.

 

Fusions-acquisitions

(M&A en anglais, pour mergers and acquisitions)

Cette activité regroupe des opérations dites de « croissance externe ». L’objectif étant d’imaginer un projet commun entre deux entreprises. Dans le cas d’une acquisition, l’acquéreur souhaite prendre le contrôle des actifs de l’entreprise-cible afin de développer des synergies (la valeur qui résulte du rapprochement de deux entreprises) entre deux activités. Dans le cas d’une fusion, il s’agit de la conséquence économique de la combinaison des patrimoines de deux entreprises.

 

Future

Contrats à terme négociés sur les marchés réglementés (par opposition aux Forwards, contrats à terme négociés « de gré à gré »).

 

Futures

Le marché des futures, c’est le marché des contrats à terme. On fixe aujourd’hui le prix auquel on achètera demain, on parie sur l’évolution du prix d’une action ou d’un indice. Les « futures » sont une des deux catégories principales de ce que l’on appelle les « dérivés », les « options » formant l’autre catégorie.

 
 
institut pour l'éducation financière du public