Accueil ›› Outils ›› Médiathèque ›› Vidéothèque ›› Les interviews de l'IEFP ›› De nouveaux modèles de consommation ?

Les interviews de l'IEFP

De nouveaux modèles de consommation ?

Philippe Moati, professeur d’économie à l’Université Paris –Diderot et directeur de recherche au CREDOC revient sur les comportements des Français en matière de consommation et présente les nouvelles tendances qui se profilent en la matière.


De nouveaux modèles de consommation ? par lafinancepourtous 

Les comportements de consommation actuels datent des années 2000

Les grandes tendances de consommation perceptibles aujourd’hui sont apparues dans les années 2001/2002. Elles se caractérisent par :

  • une consommation dite de « rigueur » due à un pouvoir d’achat jugé par les Français comme étant en berne ;
  • une exigence forte en matière de rapport qualité/prix ;
  • un souci d’acheter « utile » et au meilleur prix.

Les consommateurs comparent de plus en plus les produits et pratiquent « l’achat malin ». Ils deviennent, selon Philippe Moati, de vrais « professionnels » ; des consom’acteurs. Une manière d’acheter sans trop dépenser et une façon de donner du sens à ce qu’on achète. Le développement des achats bio, commerce équitable, achat direct au producteur en sont des exemples.

Des indicateurs mesurent ce changement

Un certain nombre d’indicateurs permette de mesurer cette évolution :

  • une forte pénétration des marques de distributeurs au détriment des « grandes marques » : les consommateurs achètent volontiers des produits « premier prix » ;
  • une plus grande sensibilité des consommateurs aux réseaux de hard discount. Ce qui était rejeté au début devient une habitude aujourd’hui.

Cette « maturité » des consommateurs démontre une capacité à mieux surfer sur la diversité de l’offre. C’est le résultat d’une meilleure information des consommateurs tant sur les marchés, les produits que les prix.

Une hyperconsommation qui tant à évoluer avec la crise

Si la consommation reste une valeur fondamentale de la société, quelques voix s’élèvent pour en dénoncer les excès tant pour la collectivité (catastrophe écologique,..) que sur un plan plus personnel (illusion de l’équation « plus de consommation=plus de bonheur »).

Par ailleurs, si la crise économique (hausse du chômage,…) perdure, elle risquera d’accentuer ces phénomènes et laissera émerger des attitudes qui s’écarteront du modèle d’hyperconsommation.

Vers un autre modèle de consommation ?

Selon Philippe Moati, nous pourrions passer d’une économie des produits à une économie des effets. Une consommation plus centrée sur l’achat de temps, de biens et de services pour s’épanouir, mieux être.

Cela serait l’occasion de :

  • renouveler l’envie de consommer ;
  • créer de nouveaux marchés ;
  • prendre en compte les impératifs économiques et environnementaux.

Lire notre interview d'octobre 2011 sur son ouvrage la Nouvelle Révolution Commerciale

Interview réalisée le 10 avril 2009

 
 

Créé le 04 mai 2009 - Dernière mise à jour le 06 mars 2012
© IEFP – la finance pour tous
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !