Les interviews de l'IEFP

L’Investissement Socialement Responsable à la conquête du grand public

 Anne-Catherine Husson-Traore, Directrice Générale de Novethic, analyse l’intérêt croissant pour l’investissement responsable dans le contexte de la crise et les moyens mis en œuvre pour y répondre.

L’Investissement socialement responsable(ISR) consiste à intégrer des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (critères dits  « ESG ») dans la gestion des actifs.

Novethic, filiale de la Caisse des Dépôts créée en 2001, est un centre de recherche et un média sur la responsabilité sociale des entreprises et l’investissement socialement responsable.


L'ISR à la conquête du grand public par lafinancepourtous 

Un intérêt croissant dans la crise

L’ISR représente environ 30 Milliards d’€. C’est à la fois beaucoup et encore assez peu puisque cela représente 2% de l’ensemble des marchés financiers français. Mais il s’agit d’un marché en croissance constante, y compris dans la crise, puisqu’en 2008 la croissance a été de 37%. L’ISR apparait donc, en période de crise, comme une sorte de valeur refuge. En tout cas un type d’investissement où l’investisseur sait mieux où il va parce qu’on explique assez bien sur quels critères les gestionnaires sélectionnent les valeurs.

De plus, souligne-t-elle, l’année 2008 a également vu l’émergence de nouveaux fonds. Au départ, l’ISR était constitué par des fonds actions, dans lesquels on sélectionne les actions d’entreprises sur des critères ESG. Aujourd’hui il existe une large palette de fonds ISR et notamment des fonds monétaires constitués d’obligations à court terme d’Etats ou d’entreprises sélectionnés selon le même type de critères.

Des produits peu offerts aux particuliers

L’ISR est une politique pratiquée principalement par de grands acteurs institutionnels, mais peu par les particuliers. Sur les 30 milliards d'euros d’encours de fonds ISR, les ¾ sont détenus par des investisseurs institutionnels et seulement ¼ par des particuliers dont une partie est constituée par de l’épargne salariale . De plus la part des particuliers dans l’investissement ISR ne cesse de diminuer.

En fait si tous les grands réseaux bancaires ou d’assurances ont ce type de produits, ceux-ci sont peu proposés à leurs clients. Cela supposerait une formation spécifique des chargés de clientèle qui doivent pouvoir expliquer à leur interlocuteur les critères et les évaluations ayant conduit à la sélection des entreprises. Certains réseaux qui effectuent davantage cet effort obtiennent de bons résultats en termes de collecte sur des fonds ISR.

Le label Novethic

Novethic a créé en septembre 2009 un « label ISR Novethic » qui a pour objectif d'encourager le développement d'une information la plus transparente possible sur les fonds ISR. Novethic veut ainsi offrir un repère simple aux épargnants particuliers.

Ce label, est fondé sur 4 critères qui encouragent la transparence et la pédagogie.

  • Pour être labellisé, 90% des actifs du fonds doivent être analysés effectivement sur des critères ESG.
  • Le processus extra-financier doit être clairement expliqué de préférence sur le site internet des commercialisateurs.
  • Le reporting d’un fonds ISR doit avoir une partie extra financière aussi clair que possible et aussi régulière que le reporting financier .
  • L’intégralité de la composition du portefeuille doit être publiée.
    Novethic liste 250 fonds sur son site. Début 2009, lorsque le processus de labellisation a été lancé, 2 seulement pouvait y prétendre. Les sociétés de gestion ont beaucoup travaillé pour essayer de l’obtenir. 92 fonds ont été labellisés en septembre 2009.

Le label est attribué pour un an. Après la cuvée 2009, il y aura celle de 2010, etc.

Une nouvelle culture financière ?

Le contexte a radicalement changé, analyse Anne Catherine Husson-Traore. Aujourd’hui la prise en compte de critères ESG est en train de s’élargir à l’ensemble des gestions. Les sociétés qui ont investi dans l’analyse extra financière essayent de mettre celle-ci à la disposition de tous leurs gérants. D’autre part le régulateur et le législateur s’y intéressent. Le projet de loi « Grenelle 2 » actuellement en débat à l’assemblée Nationale contient un article qui encourage les sociétés de gestion à expliquer comment elles prennent en compte les critères ESG. Son adoption et son application favoriseraient la généralisation la prise en compte des critères ESG dans la gestion d’actifs. Cela voudrait dire que l’ISR a réussi. 

En savoir plus
sur le label ISR Novethic
sur l' ISR
sur l' investissement solidaire

Interview réalisée en décembre 2009

Créé le 06 janvier 2010 - Dernière mise à jour le 30 janvier 2012
© IEFP – la finance pour tous
2 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 09/06/2016 10:44

Bonjour,

Nous ne possédons pas de données sur cet aspect de ce sujet. Nous vous conseillons de vous adresser au Forum pour l'investissement responsable : http://www.frenchsif.org/isr/

Meilleures salutations.
L’Equipe de Lafinancepourtous.com

radia , publié le 08/06/2016 00:41

Bonjour. Je m'intéresse beaucoup au sujet des investissements socialement responsables. Pourriez vous me donner des informations sur des entreprises qui ont pu le maîtriser . Merci

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !