Les interviews de l'IEFP

La mise en place d’un accord d’intéressement

La société Aramisauto, a été créée en 2001 et vend aujourd’hui 30 000 voitures par an. Elle compte maintenant 450 employés et possède un Plan Epargne Entreprise (PEE) permettant le placement de la participation. Avec la mise en place cette année d’un accord d’intéressement, elle veut motiver ses collaborateurs à l’atteinte d’objectifs stratégiques communs. Sa responsable performance RH, Noémie Loric, revient sur les mesures concrètes à prendre pour réussir ce projet.

 

La société Aramisauto a mis en place un accord d’intéressement car elle souhaite associer les salariés à la performance de l’entreprise et motiver les collaborateurs sur un objectif commun. Elle a retenu des indicateurs simples en phase avec sa stratégie : la rentabilité et la satisfaction des clients. En l’absence de comité d’entreprise, le groupe a utilisé la procédure du référendum afin d’obtenir une majorité des 2/3 des salariés sur la signature de l’accord d’intéressement. La rédaction de celui-ci a été réalisée par le cabinet juridique du groupe mais la majorité des teneurs de comptes (mot du dico) le proposent. Ils peuvent également apporter un accompagnement pédagogique sur les offres de placement auprès des salariés. Il faut également être vigilant sur la performance et les frais de ces fonds. La mise en place d’un accord d’intéressement a également été l’occasion d’enrichir la palette des supports d’investissement qui étaient déjà proposés dans le cadre du plan d’épargne salariale existant afin d’offrir une vraie diversité de choix aux collaborateurs.

L’intéressement étant un moyen de motivation des équipes, il est important de communiquer très régulièrement. Aramisauto profite de réunions avec les dirigeants autour de la stratégie et de la performance de la société pour rappeler les indicateurs liés à l’intéressement et l’atteinte des objectifs. Le réseau social de l’entreprise est également utilisé pour communiquer de façon réactive sur ce thème et les managers ont participé à des réunions dédiées au dispositif de l’intéressement pour pouvoir l’expliquer à leurs équipes. Le Bilan Social Individuel (BSI), remis chaque année aux salariés et qui récapitule l’ensemble des rémunérations et avantages sociaux versés, est aussi un bon moyen de mettre en avant l’intéressement.

En conclusion, il faut que le mécanisme d’intéressement soit simple et reflète la stratégie de l’entreprise pour permettre la mobilisation des équipes autour d’un objectif commun. Enfin, il ne faut pas hésiter à mettre en concurrence les teneurs de comptes pour réaliser des économies !

Créé le 29 mars 2017 - Dernière mise à jour le 29 mars 2017
© IEFP – la finance pour tous
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !