Accueil ›› Outils ›› Médiathèque ›› Vidéothèque ›› Les interviews de l'IEFP ›› Les 16/29 ans et la banque

Les interviews de l'IEFP

Les 16/29 ans et la banque

Philippe Gardes, directeur au sein du cabinet Exton consulting, revient sur l’étude conduite en octobre 2009 sur « Les 16-29 ans et les services financiers ».

 
Les 16/29 ans et la banque par lafinancepourtous

Qui sont les 16-29 ans ?

Ce sont 11 millions de personnes réparties en trois catégories d’âges :

  • Les 16-20, majoritairement étudiants et peu bancarisés ;
  • Les 21-25 ans, jeunes en transition vers la vie active et l’arrivée des premiers produits financiers (épargne, crédit) ;
  • Les 25-29 ans, jeunes actifs, traditionnellement ciblés par les banques et consommateurs de services et de produits bancaires.

Pourquoi cette étude ?

L’objectif de cette étude est d’analyser comment les jeunes se bancarisent, vers quelles banques ils vont en priorité, et pourquoi. Que peut-on en dire?

74 % des jeunes ouvrent leur premier compte courant dans la banque de leurs parents. Une autre part importante d’entre eux (56 %) opte pour la banque de leur premier compte ou livret d’épargne (le livret A essentiellement). Environ 30 % des jeunes interrogés choisissent leur banque en fonction des avantages financiers proposés et 16 % ouvrent un compte dans une banque volontairement différente de celle de leurs parents.

Deuxième grand enseignement : la grande mobilité des jeunes dans leur relation aux banques. Comment cette courbe de fidélité évolue-t-elle ? En moyenne, 25 % des 16-29 ans changent de banque. Le phénomène s’accélère à partir de 23 ans, pour atteindre 50 % chez les jeunes actifs, qui auront quitté leur banque initiale à 29 ans.

Les raisons de cette forte mobilité bancaire chez les 16-29 ans

On pense souvent au déménagement comme première raison d’un changement de banque. En réalité, cela représente seulement 20 % des changements constatés.

Les premières raisons sont :

  • le crédit immobilier, 1/4 des jeunes changent de banque pour suivre leur crédit ;
  • Mais surtout 50 % des 16-29 ans changent de banque pour obtenir avant tout de meilleures conditions financières.

Dans cette « course au changement », Internet est une source de comparaison et d’information essentielle sur les tarifs des services et produits bancaires.

Les stratégies des banques pour fidéliser cette population

Les banques se trouvent donc face à un grand défi : fidéliser les jeunes. Quels sont les outils à leur disposition ? D’abord l’analyse des comportements de leurs jeunes clients (la fidélité d’un « enfant de client » n’est pas la même que celle d’un jeune client fraichement arrivé). Ensuite, la recherche de nouveaux clients. Enfinle suivi des 16-29 ans dans leurs pratiques bancaires au quotidien.

Les attentes des jeunes dans leurs relations aux banques

 « Adultes » dans leur perception du monde économique et financier avenir, les jeunes attendent, de la part de leur banque,  du conseil. Ils refuseraient à plus de 80 % d’avoir une banque uniquement en ligne sans conseiller clientèle, ni service personnalisé. Pour les 26-29 ans, le « premier référent de conseil », c’est le conseiller bancaire et non plus les parents. Le conseil devient la condition de leur fidélité.

Pour aller plus loin :
La rubrique " Jeunes "

Interview réalisée en novembre 2009

Créé le 07 décembre 2009 - Dernière mise à jour le 30 janvier 2012
© IEFP – la finance pour tous
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !