Les interviews de l'IEFP

Surendettement : agir avant qu'il ne soit trop tard

Dans l’interview vidéo qu’elle nous a accordée Annick Bidan, Chargée du surendettement à l’association Crésus Paris, analyse le phénomène du surendettement. La crise actuelle ne fait qu’amplifier un problème permanent qui peut tout aussi bien être qualifié de « malendettement ».

 
Surendettement : agir avant qu'il ne soit trop... par lafinancepourtous

Paradoxalement la France est un pays où le niveau d’endettement des ménages est resté en moyenne un des plus faibles d’Europe, mais où le surendettement est assez répandu. Le manque d’éducation budgétaire et le faible niveau de revenus moyen constituent les bases les plus notables d’un phénomène qui touche toutes les catégories sociales, y compris des personnes qui ont un emploi stable.

Annick Bidan insiste particulièrement sur le fait que les personnes concernées doivent chercher à agir avant qu’il soit trop tard. Le recours à la Commission de surendettement de la banque de France et aux possibilités de restructuration de ses dettes qu’elle peut décider fait peur. C’est pourtant souvent la meilleure chose à faire. Au lieu de prendre le crédit de trop, elle conseille de ne pas rester isolé de s’adresser à des associations ou à des conseillers sociaux qui aideront notamment à se tourner vers la Commission de la Banque de France.

Créé le 05 mars 2009 - Dernière mise à jour le 21 mars 2016
© IEFP – la finance pour tous
9 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 20/09/2016 10:43

Bonjour,

Il conviendrait de relancer la Banque de France pour en savoir plus le traitement de votre dossier.

Meilleures salutations

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

ludo59 , publié le 19/09/2016 16:55

Bonjour, j'ai déposé un deuxième plan de sur endettement en février 2016 qui est favorable j'ai du signaler un changement de ressource avant les 15 jours et j'attend depuis février 2016 et nous sommes en septembre que faut il faire?

L’équipe de l’IEFP, publié le 02/09/2015 11:09

Bonjour,

Il conviendrait de trouver un arrangement avec vos créanciers afin de lisser vos crédits par le biais d'un rachat de crédit, par exemple ou du dépôt d'un dossier de surendettement.

Meilleures salutations

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

michele , publié le 01/09/2015 13:42

j ai des problemes de rejet de credit mais j arrive a les payer le mos suivant ma banque a t elle le droit de me laisser sans un sou

L’équipe de l’IEFP, publié le 23/06/2015 10:55

Bonjour,

Nous n'accordons aucun prêt. Nous sommes un site d'information sur les finances personnelles et l'économie. Par ailleurs, l'accès au crédit ne vous sera possible qu'une fois votre défichage de la Banque de France effectif.

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

L’équipe de l’IEFP, publié le 23/06/2015 10:53

Réponse à Etisyr
Bonjour,

Vous le pouvez si vous estimez que vos dettes sont trop importantes au regard de vos ressources et que vous ne pouvez plus faire face. N'hésitez pas à en parler à une assistante sociale.


Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

carvalho , publié le 21/06/2015 21:23

Bonjour je suis fichier à banque France j us qu as juillet 20 15 voudrait si c est à faire à prêt 1000 euros si j ais possible meerci

etisyr , publié le 08/03/2015 16:46

je suis en arret de travail depuis 2 ans pour ma santé ; ma femme vient de transferé sa paye sur un compte personnel au lieu du compte joint , mais nhesite pas à retirer sur le compte joint (en plus )sans s'occuper des impayés ( impôts, credits en cours ... donc agios pour non paiement) et la s.s ne m'indemnise plus à la fin de ce mois . dois je faire une demande de surendettement à la BDF. je dois me faire operer en mai, et ne sais pas si je serais apte à reprendre mon travail après .mes parents m'aident à rembourser les impayés depuis 2 ans .merci de votre réponse

ninon , publié le 11/09/2014 10:14

Les sociétés de crédit se portent bien. Pourquoi offrir de l'argent à des taux tels que 20 %. C'est écoeurant car ce sont les gens déjà dans la panade qui utilisent des prêts comme cela. C'est comme si vous alliez dans un super marché et que vous n'auriez droit d'acheter que des aliments très chers, alors que votre revenu est déjà très faible. Au bout du compte, on en crève de ces situations puisqu'il est impossible au surendetté de s'en sortir. Quand il rembourse 100 € en se privant, dans le même temps le créancier aura multiplié la dette par 8, 10, 20 % avec les frais d'huissiers etc.....
Par ailleurs, les banques font du "surendetté" un client marqué "à l'étoile jaune", ils le pressurent au maximum, un véritable arsenal d'acharnement pour l'humilier et le faire partir. Dans certaines banques, même avec un revenu régulier et sans incidents, la banque ne leur donne qu'une carte avec vérification de solde, pas de chèques, pas possibilité d'effectuer de virements. On lui met des verrous partout sous prétexte qu'il a un dossier à la banque de France.
Les Banques ne sont pas des oeuvres sociales, c'est entendu, mais elles devraient être là pour AIDER les clients (fidèles depuis des années) plutôt que de les traiter moins bien que des chiens.

Noter cet article
  • Actuellement 3.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 3.6

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !