Nous sommes un couple sans enfant de 85 ans qui venons de vendre notre maison et de nous installer en maison de retraite. Quelle est le meilleur pla...

Nous sommes un couple sans enfant de 85 ans qui venons de vendre notre maison et de nous installer en maison de retraite. Quelle est le meilleur placement pour que cet argent nous assure un revenu complémentaire ?

Par B et D

La solution la plus simple pour y parvenir est de transformer le capital en rente (mais l’argent sera perdu au décès des deux époux) ; vous serez ainsi sûrs de disposer d’un complément de ressources jusqu’à la fin de votre vie. Alternativement, vous pouvez placer l’argent sur des livrets d’épargne (les rendements sont faibles mais l’argent reste toujours disponible).

  • Si vous optez pour la rente, il serait probablement préférable de choisir une option de réversibilité à 100 %, qui permet au conjoint survivant de continuer à toucher l’intégralité de la rente.
    Selon nos estimations (réalisées à partir de la table des générations 2005) pour un homme de 85 ans, il faudrait verser environ 80 000 euros pour bénéficier d’une rente mensuelle de 1 000 euros. Le coût de l’option de réversibilité devrait néanmoins accroître le montant du capital nécessaire.
    La fiscalité applicable à cette rente sera, après un abattement de 70 % (à partir de 70 ans), de 12,10 % de prélèvements sociaux, auxquels vous devez ajouter, le cas échéant, l’impôt sur le revenu.
    Il existe de nombreuses options qui vont affecter votre rente et son coût : choix d’une assurance dépendance, rente certaine (versée pour une durée prédéfinie et reversée ensuite en cas de décès avant l’échéance), rente progressive… Aussi il est nécessaire de définir précisément ses besoins et de négocier ensuite avec un assureur pour obtenir les conditions les plus avantageuses possibles.
    Le problème est, en revanche, que l’argent placé dans la rente ne sera pas transmissible après le décès des deux conjoints, mais si vous n’avez pas d’enfant, peut-être est-ce sans importance.
  • Une autre solution consisterait à placer le maximum d’argent sur des livrets d’épargne afin de disposer d’argent liquide et rémunéré.
  • sur un livret A (30 600 € pour un couple sans enfant)
  • sur un livret de développement durable (LDD, ex-codevi) (6 000 € deux fois : 12 000 €).
  • sur un livret d’épargne populaire (LEP) si vous payez moins de 754 € d’impôt sur le revenu en 2008 (avant éventuelles déductions). Pour un couple, il est possible d’ouvrir chacun un LEP et chacun un LDD (7 700 euros deux fois : 15 400 €). L’avantage est ici que vous ne payez pas d’impôt sur les intérêts perçus. Parmi ces placements, privilégiez le LEP si vous y avez droit car il est le mieux rémunéré. En prélevant progressivement chaque mois sur un capital de 90 000 euros sans même que celui-ci soit rémunéré, vous pourrez dépenser 500 euros par mois durant quinze ans avant que ce capital soit complètement épuisé.

En conclusion, il convient de vous renseigner auprès de différentes sociétés d’assurance pour savoir quel montant de rente peut être attribué (en précisant si vous désirez disposer d’une rente réversible à 100 %) et d’arbitrer ensuite avec d’autres placements qui permettent de conserver l’argent constamment disponible.

Il peut être aussi intéressant de chercher à concilier les deux solutions (rente et livret).

Créé le 22 juin 2009 - Dernière mise à jour le 27 février 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
1 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
tourmaline , publié le 19/04/2015 13:51

ok

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !