Pouvons-nous utiliser le bien de notre fille mineure ?

Notre fille de 12 ans a reçu un bien en héritage. Avons-nous le droit d'habiter dans cette maison ?

Par Marc

Afin de compenser les dépenses d’éducation, et nourriture supportés pour un enfant mineur, la loi prévoit un droit de jouissance légal (sorte d’usufruit) pour le ou les parents qui exercent l’autorité parentale, leur permettant ainsi d’utiliser les biens de l’enfant (habiter gratuitement dans un logement lui appartenant) et d’en percevoir les revenus (encaisser un loyer, toucher les dividendes ou intérêts d’un portefeuille de titres…).

Deux limites :

  • D’une part, ce droit s’applique uniquement jusqu’aux 16 ans de l’enfant.
  • Ensuite, le droit de jouissance légal des parents ne s’applique pas sur les biens que l’enfant a acquis par son travail (salaire, rente d’un accident du travail…).

    Il ne s’applique pas non plus sur les biens que l’enfant reçoit en qualité d’héritier privilégié. Les parents ne peuvent pas non plus utiliser une somme représentant un capital, comme par exemple la vente d’un logement ou d’un portefeuille de titres, une indemnisation suite à une agression ou un accident…

Plus ou moins de liberté dans la gestion selon les cas

Selon la situation de l’enfant (les parents exercent l’autorité parentale conjointement, un seul parent l’exerce, les parents ont été déchus de l’autorité parentale ou sont décédés, …), plusieurs système de gestion des biens existent, allant du simple contrôle jusqu’à la mise sous tutelle. Il faut ainsi savoir que le juge des tutelles des mineurs et le procureur de la république exercent une surveillance générale sur la gestion des biens des mineurs, y compris lorsque les deux parents de l’enfant sont vivants. Il faudra notamment se tourner vers lui pour obtenir une autorisation préalable pour les actes dits « les plus graves » (vente ou achat de biens immobiliers, emprunt…)

Créé le 12 septembre 2011 - Dernière mise à jour le 13 février 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
2 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
, publié le 14/11/2011 13:10

Bonjour,

Il conviendrait de vous adresser au notaire qui a instruit cette succession. Seul lui et votre mère seront à même de vous éclairer sur cette affaire.
Sachez que si votre père était marié à votre mère, c'est celle-ci qui a été l'éventuelle héritière de votre père.

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

le moan , publié le 13/11/2011 09:57

j'ai 44 ans et suis orpheline de mon pere depuis l'age de 6 ans , ma maman a touche une pension militaire quand il est mort iuls avaient deux commerce et des liquiditees je n'ai jamais entendu parle de rien alors que ma grand-mere paternelle est morte et j'etait donc une heritiere, representant mon pere

Noter cet article
  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 4.5

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !