Quelle est l'évolution des taux d'intérêt sur les crédits nouveaux des ménages ?

Quelle est l'évolution des taux d'intérêt sur les crédits nouveaux des ménages ?

En avril 2009, au moment où nous rédigions notre réponse à l’internaute Amel, les taux d’intérêt nominaux étaient encore assez élevés. Comme le montre la courbe ci-dessous , ils avaient eu tendance à augmenter en juin 2008 et étaient restés à peu près à ce niveau jusqu’en février/ mars 2009.

Mais ils ont ensuite progressivement diminué et fin 2009 ils étaient inférieurs de 1 à 1,5 point à leur niveau d’un an plus tôt. 
Fin 2009, s’agissant des nouveaux crédits accordés par les banques, le taux moyen pratiqué sur les découverts est de 10,3 %. Le taux sur les crédits à la consommation (autres que les crédits renouvelables) est à 6,33 % et les crédits à l’habitat sont à 4 % (non comprises les assurances, obligatoires).

Cette évolution s’explique par la politique de la banque centrale européenne qui a baissé son taux directeur à partir de l’été 2008 et tout particulièrement après l’aggravation brutale de la crise à l’automne 2008. Aujourd’hui encore le taux de la BCE est historiquement bas (1%). Cela veut dire que les banques peuvent se refinancer à un taux très bas (pour prendre une image, c’est un peu comme si elles bénéficiaient d’une baisse historique de coût de leur matière première). Il est donc normal que cela se répercute au moins pour partie dans les taux que les banques pratiquent, compte tenu du jeu de la concurrence et des engagements qu’elles ont pris lorsqu’elles ont reçu des aides publiques.

N’oubliez pas que l’évolution des taux d’intérêt doit aussi être rapprochée de l’évolution des prix. Lorsque les taux ont augmenté, la hausse de prix s’est ralentie très vite jusqu’à devenir négative jusqu’en octobre 2009. En moyenne sur 2009, l’inflation s’est établie à 0,1 %. Au total, fin 2009, en dépit de la baisse des taux d’intérêt nominaux à compter de février/mars 2009, les taux d’intérêt « réels » sur les crédits aux ménages étaient supérieurs aux taux pratiqués en 2008. Toutefois, ils restent inférieurs à ceux de l’avant « crise » en 2006 et 2007.

Taux

Créé le 03 mars 2010 - Dernière mise à jour le 14 février 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Noter cet article
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 0

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
QUESTIONS/RÉPONSES Posez votre question
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !