PRATIQUE

DÉCRYPTAGES

Crédit renouvelable

Combien coûte le crédit renouvelable ?

Le crédit renouvelable est souvent présenté comme un mode de crédit très souple car il permet de moduler son utilisation et les montants empruntés au fur et à mesure de ses besoins. Et c’est vrai, en un sens mais cette souplesse a des contreparties.

Le coût du crédit renouvelable est élevé.

En 2007, les taux d’intérêt moyens des crédits revolving facturés par les établissements de crédit s’échelonnaient entre 12,82 % et 18,51% pour les banques et entre 12,01 % et 19,30 % pour les spécialisés, soit un taux moyen de 14,80 % chez les premières et de 15,92 % chez les seconds (Source Athling Management pour le CCSF Comité Consultatif du Secteur Financier).

Le coût du crédit est exprimé par un TAEG (taux annuel effectif global). Un certain nombre d’offres commerciales actuelles proposent un TAEG très attractif dans les premiers mois d’utilisation (5 %, voire en dessous). Mais attention, il s’agit d’une offre limitée dans le temps. Ensuite le taux passe à 15 ou 20 % !

Le TAEG contractuel est soit fixe soit, le plus souvent, révisable. S’il est révisable, cela signifie que le prêteur est en droit de réviser le taux dans les conditions fixées dans l’offre. En tout état de cause, l’établissement qui vous accorde le crédit est tenu de vous informer de tout changement de taux et de vous donner la possibilité de le refuser (ce qui vous contraindra à ne plus « piocher » dans la réserve).

Vous ne connaissez pas le coût réel de votre crédit

Vous n’avez pas connaissance du coût du crédit renouvelable ni au moment où vous signez le contrat, ni après. Vous connaissez le taux, mais, si vous utilisez régulièrement les possibilités de prêt qui vous sont offertes, vous ne savez pas sur quelle base s’applique ce taux, car ce chiffre dépend du montant utilisé et de la durée de remboursement.

Parfois, toutefois, ce montant est connu à l’avance si vous choisissez des formules du style "payez en 10 mensualités". Vous pouvez alors demander une simulation de son coût.

  • Attention à ne pas multiplier les crédits permanents, vous risquez de tomber dans le surendettement, notamment si vous prenez ces crédits pour en rembourser d’autres.
  • Si vous souhaitez prendre un crédit pour financer un achat précis, essayez plutôt d’obtenir un crédit affecté : certes ce type de crédit est moins souple et accordé moins facilement mais il est moins cher. En outre, s’il est affecté et que vous utilisez votre faculté de rétractation, vous ne serez pas tenu d’acheter le bien.
  • Ne laissez pas perdurer un crédit permanent au-delà de votre besoin. Dès que vous le pouvez, effectuez un remboursement anticipé (qui ne donne pas lieu à pénalité) ou augmentez vos mensualités pour accélérer le remboursement.

Lien :
cbanque

Créé le 19 mars 2012 - Dernière mise à jour le 19 mars 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Noter cet article
  • Actuellement 2.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 2.4

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !