PRATIQUE

Financer les études de ses enfants

Savoir comment financer les études de ses enfants est une question importante. Car cela concourt à sécuriser financièrement le parcours de formation et permet de mieux anticiper les futures dépenses liées à leurs études. Il est donc essentiel de bien réfléchir aux sources de ce financement.

Sachez qu’un étudiant peut tout d’abord disposer de plusieurs aides, les quatre principales sont :

  • des bourses d’études délivrées par l’État ou des organismes spécialisés ;
  • des aides diverses (allocations d’étude, bourse du service public, allocation d’installation,…) ;
  • des prêts bancaires étudiants ;
  • mais aussi la possibilité de travailler pendant ses études.

Le gouvernement français octroie ainsi des bourses sur critères sociaux (sous conditions de ressources), universitaires (pour les diplômes de Master et les étudiants préparant l’agrégation), des prêts d’honneur (sans intérêts) ou des bourses spécifiques (mobilité, voyage).

Leur attribution et leur montant dépend essentiellement de vos ressources financières personnelles.

Dans le cas d’une demande de bourse au CROUS, le montant que votre enfant pourra percevoir dépendra en partie de votre revenu brut global. Il figure sur votre avis d’imposition.

Parallèlement, la majorité des établissements financiers proposent des prêts « spécial étudiant » d’un montant maximum de 20 à 30 000 euros. Les conditions d’emprunt (montant, taux, durée, caution et franchise) sont des éléments essentiels à prendre en compte.

Tout ou partie du financement des études de vos enfants peut être facilité par l’utilisation parfois cumulée et sous certaines conditions de ces aides.

Enfin, sachez qu’épargner pour financer plus tard les études de ses enfants est un sujet sur lequel devront se pencher de plus en plus les Français. En effet, si les études supérieures ne coûtaient traditionnellement rien ou presque (à la différence des pays anglo-saxons où elles sont très onéreuses et où le travail salarié pendant ses études, très répandu, ne suffit pas toujours à les financer), elles deviennent de plus en plus coûteuses. Le financement des études peut donc s'avérer difficile pour des jeunes ne pouvant prétendre aux bourses et il devient de plus en plus utile pour leurs parents d'épargner très en amont à cette fin.

Créé le 08 septembre 2008 - Dernière mise à jour le 22 juillet 2013
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !