PRATIQUE

L’arrivée d’un enfant

Les principales dépenses

L’arrivée d’un enfant est une période de joie intense, de partage mais également de responsabilités pour chacun des parents. Une nouvelle tête à la maison génère de nouvelles dépenses, parfois lourdes, pour le budget familial. Il faut en avoir conscience et tenter de les planifier. Alimentation, couches, mobilier, matériel de puériculture sont autant de dépenses à prendre en compte.

Evaluer le coût réel d’un enfant n’est pas chose facile ! En effet, toutes les familles n’ont pas les mêmes besoins, ni les mêmes revenus. Une famille vivant avec deux Smic et celle vivant avec plus de 5 000 € par mois n’ont pas les mêmes contraintes budgétaires.

La manière dont votre budget va être modifié dépend de vos habitudes : si vous avez quelques passions dévoreuses de temps et d’argent, vous devrez peut-être être contraint d’en réduire la fréquence et le coût.

Vous trouverez ci-dessous les principaux postes de dépenses liés à la venue d’un enfant.

Le poste alimentation

alimentation

Une fois votre bébé arrivé, vos visites au supermarché vont se multiplier ! Ce qui était encore pour vous du domaine de l’imaginaire va très vite devenir réalité : il vous faudra acheter des produits spécifiques tels que le lait pour bébé, les couches, des petits pots, des biscuits pour nourrisson et effectuer d’innombrables petites dépenses supplémentaires pour satisfaire les besoins de votre enfant.

Le poste vêtement

vetement

Dans la plupart des cas, vous croulerez déjà sous les habits de naissance offerts par votre famille et vos amis, à peine votre enfant arrivé ! Une fois les six premiers mois passés, vous serez obligé d’investir dans une nouvelle garde-robe. Plusieurs solutions s’offrent à vous : acheter selon vos goûts dans des magasins discount, profiter des soldes d’hiver et d’été, repérer les promotions des magasins sur Internet, employer vos talents de négociateur sur les sites d’enchères. N’oubliez pas également de faire fonctionner vos réseaux (amis, collègues de travail, connaissances à la crèche,…) afin de vous faire prêter des vêtements !

Le poste puériculture

puericulture

L’indispensable mais qui peut coûter cher ! Il s’agit d’un tas de matériels dont les biberons, la baignoire, la table à langer, la poussette, le porte-bébé et un éventuel siège auto, le couffin, le lit et le lit parapluie transportable et différents types de rangements pour les affaires de votre bébé. Autant de mobilier et d’objets que vous pouvez acheter d’occasion ou vous faire prêter. Et si vous souhaitez les acheter neuf : comparez les prix !

Le poste jeux/jouets

jeux

En bois, en plastiques, électroniques ou pas, les jouets pour enfants sont un budget à eux tout seuls. Certains se rueront dans les rayons des magasins spécialisés, d’autres opteront pour l’occasion, les petites annonces, ou dénicheront des offres gratuites sur des sites Internet. A chacun sa stratégie !

Le poste garde d’enfant

garde

L’accueil de votre enfant est un coût supplémentaire à prendre en compte dans votre budget. Que vous fassiez garder votre enfant à domicile, ou que se soit dans le cadre d’un accueil collectif, vous aurez des frais plus ou moins importants à débourser. Le coût des frais de garde dépendra de votre situation personnelle (nombre d’enfant gardés, famille monoparentale,…) et professionnelle (revenus perçus par le couple, l’un des parents). Quel que soit le mode de garde choisi, il est essentiel de s’y prendre tôt afin de faire les démarches nécessaires pour accueillir votre enfant dans de bonnes conditions. Prenez donc contact avec votre mairie et votre CAF.

Par ailleurs, des aides publiques et/ou privées peuvent vous être alors allouées . A ceci, peuvent s’ajouter les gardes complémentaires (baby-sitting) lors de vos sorties, ne les oubliez pas.

Les autres dépenses de « logistique »

Outre ces dépenses, la venue d’un enfant peut vous conduire à faire face à de nouvelles dépenses de « logistique » comme l’achat d’une voiture ou le changement de résidence si celle-ci n’est plus adaptée à la vie en famille (logement trop petit, mal adapté ou mal situé par rapport à un lieu de garde,…).

L’achat d’une nouvelle voiture n’est pas sans conséquence sur votre budget familial : assurance, garage, huile, essence, frais d’entretien et de réparation,…. soit un budget annuel de plus de 3 000 € pour une petite voiture  (source Automobile Club de France), hors achat de la voiture (en moyenne autour de 10 000 €). Si vous optez pour une voiture de catégorie supérieure (berline, monospace,…), votre budget hors achat sera plus élevé. Vous n’êtes pas obligé d’acquérir votre véhicule neuf et pouvez préférer l’achat d’occasion. Ce qui vous permettra de réduire vos frais d’environ 50 % et de profiter d’un prix d’achat moins élevé.

En ce qui concerne le changement de logement tout dépend de votre situation personnelle (locataire du privé ou du public, propriétaire), de vos revenus et de vos attentes. Les paramètres sont donc nombreux : appartement ou maison, centre-ville ou périphérie, surface désirée,…autant de facteurs qui font évoluer le prix à la location ou à l’achat. Dans la plupart des cas, changer de logement pour plus grand entraînera des frais supplémentaires (déménagement, aménagement de votre lieu de vie, loyer et charges,…).

Créé le 19 février 2009 - Dernière mise à jour le 07 décembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !