Entrepreneurs

Quelle forme juridique ?

A la différence d'un salarié d'une entreprise, l'entrepreneur organise son travail comme il l’entend. Il est autonome dans l'organisation de son travail (horaires, dates, moyens mis en oeuvre...). Il n’a pas de compte à rendre à qui se soit (si ce n’est à son comptable).

Selon son choix, il peut être salarié ou TNS (travailleur non salarié). Il a alors le choix entre plusieurs formes juridiques d'entreprise.

A chaque forme juridique de l’entreprise correspond un régime fiscal.

  • L’entreprise individuelle ou en nom propre ou en nom personnel avec à sa tête l’entrepreneur. C’est le mode d’exploitation le plus fréquemment choisi. Ici pas de capital de départ à fournir ! Patrimoine privé et de l’entreprise ne font qu’un !
  • La profession libérale : c'est une profession exercée avec des qualifications reconnues. Ces professions peuvent être réglementées ou non. Il est possible d'exercer sous forme d'entreprise individuelle ou en société.
  • L’EIRL : Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée
  • L’ EURL   Définition Une SARL (Société A Responsabilité Limitée) est une société commerciale dont le capital est divisé en parts qui ne sont pas des actions et pas librement cessibles. Les associés ne supportent les pertes éventuelles qu'à hauteur de leurs apports. C'est le type de société le plus répandu en France.
    : Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée
  • La SARL   Définition Une SARL (Société A Responsabilité Limitée) est une société commerciale dont le capital est divisé en parts qui ne sont pas des actions et pas librement cessibles. Les associés ne supportent les pertes éventuelles qu'à hauteur de leurs apports. C'est le type de société le plus répandu en France.
    : Société à Responsabilité Limitée.

Le gérant majoritaire est rattaché au régime social des travailleurs non-salariés. Il doit donc demander son inscription et cotiser aux même caisses que :
les commerçants, si la SARL a un objet commercial ou industriel,
les artisans, si la SARL a un objet artisanal,
les professions libérales, si la SARL a un objet libéral.

Le gérant minoritaire relève du régime des salariés.

  • La SNC   Définition Société en Nom Collectif: Société commerciale constituée de deux associés au minimum.
    Chaque associé est responsable indéfiniment et solidairement des dettes de la société.
    Elle est dirigée par un ou plusieurs gérants qui peuvent être des personnes physiques ou morales.
    (source Lexique INSEE annuaire du CFE)
    : Société en Nom Collectif.
  • La SASU   Définition SAS : Sociétés par Actions Simplifiées. Sociétés de capitaux proche de la SA, (Société Anonyme). Le capital minimum de création est d'un euro depuis le 1/01/2009. Son fonctionnement est plus souple que celui de la SA, notamment en ce qui concerne les règles organisant leur direction, leur administration ou les pouvoirs des Assemblées Générales. Chaque associé ne supporte les pertes qu'à concurrence de son apport.
    Elles ont été créées par la loi du 3 janvier 1994.
    SASU : Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle qui n'a qu'un seul associé, personne physique ou morale.
    : Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle
  • Le régime de l’ auto-entrepreneur

Ce régime (en vigueur au 1er janvier 2009) permet de créer simplement une activité indépendante (activité commerciale, artisanale, prestation de services, activité intellectuelle). Il s’adresse à tout porteur de projet (salarié, demandeur d’emploi,…) souhaitant lancer une activité complémentaire ou tester une nouvelle idée.

Ce régime rencontre un vrai succès car il offre une grande souplesse aux personnes tentées par entrepreneuriat.

Le principal avantage de ce régime réside dans une imposition fiscale et sociale forfaitaire directement prélevée sur le chiffre d’affaires une fois celui-ci réalisé. Si vous n’avez pas de chiffre d’affaires, vous n’aurez ni charges, ni impôt à payer. Lorsque vous vous immatriculez au Registre du Commerce et des Sociétés ou au Répertoire des Métiers, un numéro de Siren vous est délivré.

Pour en savoir plus sur le statut d’auto-entrepreneur : APCE

Un nouveau statut, l’EIRL (Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée) , existe depuis janvier 2011.

Comme le nouveau régime de l’auto-entrepreneur, il s’inscrit dans la volonté des autorités de simplifier au maximum la création d’entreprise, et de « libérer » l’entrepreneuriat, en établissant une distinction entre le patrimoine personnel et celui de l’entreprise. Cette distinction n’est pas prévue par le statut actuel de l’entreprise individuelle, majoritairement usitée par les non-salariés.

Quelle forme d’entreprise vous protège le mieux ? La réponse dans la FAQ de l’APCE

Le numéro SIREN

Chaque entreprise - y compris sous la forme d'auto-entrepreneur - est identifiée par un numéro unique : le numéro Siren. Il est utilisé par tous les organismes publics et les administrations en relation avec l’entreprise.
Attribué par l’Insee lors de l’inscription de l’entreprise au répertoire national des entreprises, il comporte 9 chiffres.
Ce numéro est unique et invariable.

Le numéro Siren classique se décompose en trois groupes de trois chiffres attribués d’une manière non significative en fonction de l’ordre d’inscription de l’entreprise.
Ex. : 321 654 987

Le numéro unique d’identification se présente de la manière suivante :

  • Pour les commerçants et sociétés. Ex. : RCS Bordeaux 321 654 987

RCS : Registre du Commerce et des Sociétés
Bordeaux : lieu d'immatriculation
321 654 987 : numéro Siren

  • Pour les personnes immatriculées à la Chambre de métiers et de l'artisanat. Ex. : 321 654 987 RM 012

321 654 987 : numéro Siren
RM : Répertoire des Métiers
012 : groupe de chiffres désignant la Chambre de métiers et de l'artisanat

  • Pour les professions libérales. Ex. : 321 654 987

Certains organismes ont besoin d’un numéro avec un code à 5 chiffres supplémentaires (c’est le numéro SIRET)

Créé le 17 juin 2007 - Dernière mise à jour le 18 août 2015
© IEFP – la finance pour tous
 
1 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
enzo8320 , publié le 11/03/2016 09:59

Bonjour je me permets de vous contacter pour avoir quelques renseignements . Je suis actuellement en moratoire auprès de la banque de France , je suis sans emploi et ne trouvant pas de travail depuis plusieurs mois je voulais s’avoir si je peux ouvrir une entreprise , qui bien sur n’aura aucune charge ni aucun crédit , il s’agit d’un dépôt-vente sur internet ( je n’ai pas d’achat de marchandise , pas de loyer , pas de charge ) , je serait toujours à la recherche d’un emploi pour amélioré ma situation , l’entreprise serait un complément en attendant de trouver un travail salarié . La chambre des métiers me confirme que cela est possible mais avec certain statut juridique . Je vous remercie pour votre réponse . Cordialement.

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !