Contrat de travail et rémunération

Le SMIC

Le Salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) est le salaire horaire minimum applicable en France en-dessous duquel aucun salarié de plus de 18 ans ne peut être payé.

Le Salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) a été institué par la loi du 2 janvier 1970. Il a remplacé le Smig (salaire minimum interprofessionnel garanti), lui-même instauré en février 1950.

Le Smic s’applique en France métropolitaine, dans les départements d’outre-mer et les collectivités territoriales de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Le montant du Smic aujourd’hui

Le Smic horaire brut s’élève aujourd’hui à 9,67 euros depuis le 1er janvier 2016, soit une revalorisation de +0,6 % (précédemment 9,61 euros en janvier 2015 suite à une revalorisation de 0,8 %). Pour un salarié travaillant 35 heures, le smic mensuel s'élève à 1 466,62 euros brut par mois. Du salaire brut, il faut retirer environ 22 % de charges sociales pour obtenir le salaire net, soit un Smic net mensuel de l’ordre de 1 144 euros.

Les salariés bénéficiaires du Smic

Les salariés de 18 ans et plus travaillant dans le secteur privé, ou dans le secteur public lorsqu’ils sont employés dans des conditions de droit privé (personnels des établissements publics à caractère industriel et commercial et personnels de droit privé des établissements publics administratifs), doivent percevoir un salaire au moins égal au Smic. Peu importe la forme de la rémunération perçue : au temps, au rendement, à la tâche, à la pièce, à la commission ou au pourboire.
Toutefois, des catégories de salariés ne bénéficient pas du Smic, notamment ceux dont l’horaire de travail n’est pas contrôlable (certains VRP par exemple).
Et les jeunes perçoivent un Smic dont le montant fait l’objet d’un abattement.

Le Smic pour les jeunes salariés et les jeunes apprentis

Les jeunes salariés subissent un abattement sur le Smic.

  • Jeune de moins de 17 ans, avec moins de 6 mois de pratique professionnelle : abattement de 20 % (il perçoit au moins 80 % du Smic)
  • Jeune de 17ans, avec moins de 6 mois de pratique professionnelle : abattement de 10 % (il perçoit au moins 90 % du Smic)

Les jeunes de 17 ans ayant plus de 6 mois de pratique professionnelle et jeunes à partir de 18 ans : perçoivent au moins le Smic, sans abattement.

Les jeunes de moins de 26 ans titulaires d’un contrat de professionnalisation ou les jeunes titulaires d’un contrat d’apprentissage subissent un abattement spécifique sur le montant du Smic, variable selon leur âge et la durée du contrat.

La revalorisation du Smic

  • Le Smic est revalorisé tous les ans au 1er janvier.

L’augmentation annuelle du Smic est déterminée par une formule qui tient compte de la hausse des prix à la consommation, hors tabac (c’est-à-dire du niveau d’inflation sur un an) chez les personnes à faibles ressources, et de l'évolution du pouvoir d'achat du salaire horaire moyen d'un ouvrier et d'un employé.

  • En cours d’année, le Smic peut être revalorisé lorsque l’inflation progresse de plus de 2 % sur les douze derniers mois par rapport l’indice pris en compte lors de la dernière revalorisation du Smic. Le montant du Smic est alors automatiquement revalorisé dans la même proportion, à compter du 1er jour du mois qui suit la publication de l’indice entraînant le relèvement.
  • Le Gouvernement peut accorder un coup de pouce supplémentaire à ces diverses augmentations.
Créé le 03 février 2012 - Dernière mise à jour le 25 mars 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
6 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 16/02/2015 18:36

Bonjour,

Il conviendrait peut-être de vous rapprocher de votre centre d'action sociale pour faire un point sur vos droits et obtenir une éventuelle aide financière exceptionnelle.

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

misère80 , publié le 14/02/2015 02:23

je lis vos commentaires avec bcq d'intérêt. je vais avoir bientôt 50 ans et viens d'être licenciée récemment.après 30 ans d'activité professionnelle, je perçois de la part de pôle emploi slt 1018 euros par mois et 90 euros de la caf, ce qui ne correspond même pas à un smic, alors que pendant près de 10 ans, j'ai travaillé les dimanches, jours fériés, noel et jour de l'an. quand je fais les comptes, il me manque presque 350 euros pour finir de payer mes factures, et à ceci je n'ai pas ajouté la nourriture ni l'essence que je dois mettre dans ma voiture, je ne sais pas où je vais, ce que j'ai fait de mal pour mériter celà. si vous avez des solutions à m'apporter, merci de me le faire savoir. CORDIALEMENT;

liloo , publié le 05/06/2013 11:52

bonnes informations, documents concis et pratiques

Isa , publié le 05/05/2013 19:28

Articles intéressants sur la finance

L’équipe de l’IEFP, publié le 22/06/2012 12:18

Merci pour vos encouragements !

Valérie GICQUEL , publié le 01/05/2012 17:18

Je passe dans quelques jours un BTS Assistante de gestion. Ces informations sont nécessaires et intéressantes. Cordialement, Valérie GICQUEL.

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !