Les sociétés foncières

la finance pour tous

Un patrimoine largement composé d’immobilier de bureaux

Une quarantaine de sociétés foncières sont cotées en France. Parmi elles, Unibail, fait partie de l’indice boursier phare, le CAC 40. Icade et Klépierre sont également des intervenants importants.

Le patrimoine immobilier des sociétés foncières est essentiellement composé de bureaux et de commerces.

Investir dans ces sociétés permet de bénéficier d’un certain nombre d’avantages liés en particulier au statut de SIIC (sociétés d’investissement immobilier cotées), en vigueur depuis 2003.

Grâce à ce statut, ces sociétés bénéficient de la transparence fiscale : elles ne paient pas d’impôt sur leurs bénéfices. En contrepartie elles ont l’obligation de distribuer 85 % de leurs bénéfices provenant des opérations de location des immeubles et la moitié des bénéfices issus de la cession des immeubles.

La distribution doit intervenir l’année suivant leur réalisation pour les profits tirés de la location et, pour les plus-values, avant la fin du deuxième exercice qui suit leur réalisation. Cette distribution généreuse profite donc à l’investisseur et à la rentabilité de son investissement.

Les titres de sociétés foncières font partie des « valeurs de rendement », la location du patrimoine procurant généralement un revenu régulier à l’actionnaire.

Avant d’investir, et compte tenu du risque de perte en capital, prenez le temps d’examiner les comptes de la société. Certains indicateurs clés, tels que les taux d’occupation des locaux loués, les ajustements à la baisse de la valeur des actifs, sont à étudier de près.

0 commentaire

Commenter