Combien peut-on épargner?

la finance pour tous

Les versements, tant du côté salariés que du côté employeur (abondement), sont plafonnés.

Sur un PEE, ou un PEI, le salarié peut verser :

  • les primes de participation, si l’accord de participation prévoit cette possibilité ;

  • les primes d’intéressement et des versements volontaires sans dépasser, chaque année, le quart de sa rémunération annuelle brute. (Par exemple un salarié qui gagne 2 200 € net par mois soit environ 36 000 € brut par an pourra épargner jusqu’à 9 000 € par an).

  • Les abondements de l’entreprise s’ajoutent à l’épargne du salarié. Ils ne pourront en aucun cas dépasser trois fois le montant que lui-même a versé, ni être supérieur à 8 % du plafond annuel de la sécurité sociale, soit 3 241,92 € en 2019 par salarié (L’entreprise peut majorer son abondement de 80 % du montant maximum en cas d’acquisition par le salarié d’actions ou de certificats d’investissement émis par l’entreprise).

Sur un PERCO ou un PERCO-I, le salarié peut verser :

  • les primes de participation, si l’accord de participation prévoit cette possibilité ;

  • les primes d’intéressement et des versements volontaires ;

  • les sommes détenues dans un PEE ou un PEI peuvent être transférées ;

  • les abondements de l’entreprise s’ajoutent à son épargne. Ils ne pourront en aucun cas dépasser trois fois le montant qu’il a lui-même versé, ni être supérieur à 16 % du plafond annuel de la sécurité sociale, soit euros 6 483,84 € en 2018 par salarié.

    2 commentaires sur “Combien peut-on épargner?”
2 commentaires

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.