Les chiffres provisoires du déficit public pour 2012

Les chiffres provisoires du déficit public pour 2012

L’Insee a publié le chiffre provisoire du déficit public pour 2012 : 4,8 % du PIB. On est loin des 3 % exigés par Bruxelles. Le déficit public de l’année 2011 définitif est aussi revu à la hausse.

Le chiffre provisoire du déficit public   Définition Le déficit public correspond à un solde annuel négatif du budget des administrations publiques (dépenses supérieures aux ressources). Les ressources sont constituées par les impôts, les taxes, et autres recettes non fiscales. Les dépenses intègrent non seulement les dépenses courantes de fonctionnement (salaires, achats de fournitures et de services..) et les opérations de redistributions mais aussi les investissements et les dépenses en capital.
pour 2012 vient d’être estimé par l’Insee à 98,2 milliards d’euros, soit 4,8 % du PIB   Définition Indicateur économique mesurant les richesses créées dans un pays sur une période donnée.
Il correspond à la somme des valeurs ajoutées dégagées par les entreprises financières et non financières, les collectivités publiques, les ménages et les associations à but non lucratif résidant dans ce pays, soit la totalité de la production de biens et services réalisée sur la période considérée dans un pays donné.
La variation du PIB sur une période donnée est l’indicateur le plus couramment utilisé pour mesurer la croissance économique
. Les prévisions s’établissaient à 4,5 % du PIB mais ce chiffre a dû être réévalué. Trois raisons sont avancées par l’institut statistique :

  • Tout d’abord, le déficit public en 2011 représente finalement 5,3 % du PIB soit 0,1 point de plus que le dernier chiffre provisoire. Cela pèse mécaniquement sur le déficit public de l’année suivante.
  • Ensuite, l’année 2012 a été marquée par une série d’événements exceptionnels comme la recapitalisation de Dexia ou encore le budget rectificatif européen.
  • Enfin, la conjoncture économique morose (taux de chômage élevé et croissance nulle) pèse sur les recettes fiscales de l’État français.

Le déficit structurel est estimé à 1,2 % du PIB. Cela signifie que la dégradation de l’économie pèse fortement sur le déficit public.

Une dégradation de la dette publique

La dette publique de la France représentera plus de 90 % du PIB en 2012, soit une hausse de 4,4 points par rapport à l’année 2011. Les recettes progressent plus rapidement que les dépenses publiques, raison pour laquelle le déficit public se réduit, mais moins que prévu. C’est l’absence de croissance qui plombe les recettes fiscales, notamment les recettes de TVA et les cotisations sociales à cause de la hausse du chômage.
Rappelons que le Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance prévoit que le montant de la dette publique d’un État ne doit pas dépasser 60 % de son PIB.

(en % du PIB)

2011

2012

Déficit public

5,3

4,8

Dette publique

85,8

90 ,2

Recettes publiques

50,6

51,7

Dépenses publiques

55,9

56,6

Prélèvements obligatoires

43,7

44,9

Source : Insee, DGFiP, DGTrésor

Les recettes publiques sont composées des prélèvements obligatoires, des recettes non fiscales (revenus liés aux participations de l’Etat dans des entreprises comme la Banque de France ou EDF, revenus des jeux) et, pour le solde, des ressources d’emprunt. C’est l’accumulation de ces emprunts d’année en année qui constitue la dette publique.

En savoir plus sur les recettes non fiscales et l’emprunt sur le forum de la performance.

Les comptes publics sont désormais encadrés par le Haut Conseil des Finances Publiques qui s’est réuni la première fois le 21 mars 2013. Sous la présidence de Didier Migaud, également premier président de la Cour des comptes, cette nouvelle institution émet un avis sur les prévisions macroéconomiques des principaux textes financiers du gouvernement, notamment la loi de finances, et si ces textes permettent de rétablir l’équilibre budgétaire de l’État dans les temps impartis.

Créé le 10 avril 2013
© IEFP - la finance pour tous
 
Noter cet article
  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 4.5

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !