Renégocier son crédit immobilier : une opération intéressante dans certains cas

A 3,3 % les taux des crédits immobiliers ont atteint un niveau historiquement bas. Il est alors tentant de renégocier son emprunt. Néanmoins la renégociation n’est pas toujours rentable. Elle doit donc faire l’objet d’un examen approfondi.

Pour bénéficier de la baisse des taux et ainsi réduire vos mensualités de remboursement, vous pouvez renégocier votre crédit auprès de votre banque actuelle.

Sachez que cette dernière n’est pas obligée d’accepter une renégociation. Il est certain que si vous êtes un bon client (notamment sans incident sur votre compte courant), vous aurez plus de chances de voir votre banque accepter de renégocier le taux de votre crédit immobilier.

De plus vous pouvez accroître votre pouvoir de négociation en faisant jouer la concurrence et en contactant d’autres établissements.

Si votre banque accepte de renégocier votre prêt, alors elle remplace votre crédit en cours par un autre emprunt, avec un taux différent. Si vous avez de bonnes relations avec votre chargé de compte c’est la meilleure des solutions à la fois pour des raisons pratiques mais également car elle ne suscite presqu’aucun frais.

Si vous êtes déterminé à voir votre taux renégocié et que votre banque refuse ou vous propose des conditions qui ne vous conviennent pas, vous pouvez passer par un courtier qui pourra trouver un nouvel établissement prêteur. Vous faites alors racheter votre crédit immobilier par un autre établissement après avoir remboursé par anticipation votre précédent emprunt.

Cette opération ne doit pas confondue avec celle consistant à réunir (ou « consolider » ou « regrouper ») en un seul crédit plusieurs, voire la totalité, des crédits en cours de remboursement, dans le but d’alléger le poids des mensualités. L’établissement propose alors une durée de remboursement moyenne plus longue. Dans ce cas, l’emprunteur est mieux protégé depuis septembre dernier car lorsque la part des crédits immobiliers dans l’opération de regroupement de crédits est supérieure à 60 %, les règles de protection du consommateur en matière de crédit immobilier sont désormais applicables. Auparavant la réglementation ne précisait pas le régime juridique applicable à ce type d’opérations quand un établissement rachetait à la fois des crédits à la consommation et des crédits immobiliers.

Toutefois le rachat de votre crédit par un autre établissement peut s’avérer coûteux car il faut tenir compte à la fois des frais de dossier, de prise d’une nouvelle hypothèque, et des indemnités de remboursement anticipé (si elles sont prévues au contrat). Il est alors nécessaire de procéder à un arbitrage entre les économies que vous allez réaliser grâce à un moindre taux et la totalité des frais à supporter pour changer d’établissement prêteur. Au final cette opération peut s’avérer moins intéressante qu’il n’y parait.

Compte tenu de ces frais, cette opération est intéressante dans deux cas :

  • 1. si le nouveau taux présente plus d’un point d’écart avec le taux actuel de votre crédit. Cela signifie qu’actuellement le rachat de crédit est intéressant pour les emprunteurs dont le taux est supérieur à 4,3 % ;
  • 2. si vous n’êtes qu’au début de votre emprunt, car ce sont surtout les premières années du prêt que la charge des intérêts est élevée. Elle est, en effet, calculée sur le montant restant à rembourser. Ainsi si vous avez contracté un emprunt d’une durée de 20 ans et que vous le remboursez seulement depuis 3 ans le rachat de crédit peut s’avérer pertinent.

A noter que si vous décidez de changer de banque, vous pourrez peut-être bénéficier de conditions plus avantageuses pour votre assurance-emprunteur. En effet, depuis septembre dernier les emprunteurs ont davantage de liberté pour choisir cette assurance, ce qui devrait infléchir les prix . Les banques ne peuvent plus imposer leurs propres contrats d’assurance emprunteur. L’emprunteur peut désormais choisir l’assurance qu’il désire à condition qu’elle présente des garanties équivalentes à celles demandées par la banque pour son contrat de groupe.

Aller plus loin sur notre site

Un niveau actuel des taux historiquement bas / Contracter un emprunt immobilier

Crédit immobilier

Renégocier son crédit

En savoir plus

Consulter les indicateurs publiés par l’Observatoire Crédit Logement/ CSA

Créé le 19 octobre 2010
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !